Banca Generali va faire son grand retour en Suisse

lundi, 01.07.2019

Le bras bancaire de Generali étudie une extension sur les bords de la Limmat et du Léman. Ce retour en Suisse serai un premier pas vers l'externalisation des activités bancaires du géant transalpin.

Andrea Ragaini, vice-directeur en charge de la gestion de fortune, marchés et produits.

Banca Generali, entité bancaire de l'assureur italien éponyme - et ex-propriétaire de la banque privée BSI, absorbée depuis par le zurichois EFG - s'apprête à faire son retour en Suisse après l'acquisition de la fiduciaire luganaise Valeur. Une extension sur les bords de la Limmat et du Léman est à l'étude.

"La Suisse est perçue depuis toujours par la clientèle italienne comme un point où déposer et conserver son patrimoine", a affirmé dimanche sur les ondes de la RSI Andrea Ragaini, vice-directeur en charge de la gestion de fortune, marchés et produits. L'objectif de ce retour est de faire depuis la Suisse "un premier pas vers l'internationalisation" des activités bancaires du géant transalpin.

Interrogé sur le revirement stratégique du groupe - l'assureur ayant vendu en 2014 BSI au brésilien BTG Pactual - le responsable explique que la priorité était alors au retour de liquidités. Dans le cadre du plan triennal 2019-2021, le mot d'ordre pour Banca Generali est l'expansion internationale.

A l'horizon 2021, la société vise une récolte de fonds comprise entre 2,0 et 3,5 milliards de francs, soit par le biais d'acquisitions - certaines sont envisagées à Zurich et à Genève - soit en recourant à des banquiers avec leur propre portefeuille, qui représenteront, selon la RSI, "une partie importante de la quarantaine de collaborateurs prévus".

La nouvelle est particulièrement bienvenue pour la place financière tessinoise. De 41 en 2010, le nombre de banques étrangères présentes dans la canton italophone a fondu à 17, selon le dernier relevé effectué par le Centre d'études bancaires (CSB) de Vezia.(awp)






 
 

AGEFI



...