Aryzta réduit ses coûts face à la pandémie du nouveau coronavirus

mardi, 24.03.2020

Le boulanger industriel zurichois Aryzta, qui ne peut pour l'heure quantifier l'impact de la pandémie, indique avoir activement diminué ses capacités pour répondre à la demande.

L'entreprise a notamment diminué ses dépenses d'investissement et suspendu tous les projets en la matière.(Keystone)

Aryzta, qui subit les effets des mesures mises en oeuvre afin de lutter contre la propagation du nouveau coronavirus, a pris plusieurs décisions en vue de réduire ses coûts et maximiser ses liquidités. Le boulanger industriel zurichois, qui ne peut pour l'heure quantifier l'impact de la pandémie, indique avoir activement diminué ses capacités pour répondre à la demande.

Si les affaires ont évolué en conformité avec les attentes jusqu'au 15 mars dernier, les conditions et les perspectives se sont depuis détériorées, écrit mardi l'entreprise établie à Zurich. L'impact du Covid 19 sur la performance du groupe en 2020 sera important.

En Europe, les affaires liées à la restauration ont fortement souffert, alors que celles du commerce de détail ont enregistré une légère progression. Une tendance similaire se développe en Amérique du Nord, en Asie du Sud-Est et au Brésil ainsi que dans la région Pacifique.

>>> Lire notre dossier sur le Coronavirus

Pour l'heure, la santé et le bien-être des collaborateurs, clients et fournisseurs représentent la principale priorité de la direction pendant cette période difficile. L'entreprise suit de près l'évolution de la situation et évalue les conséquences des dernières mesures prises par les gouvernements dans ses différents canaux.

Aryzta a activé ses plans de poursuite des activités en adoptant des politiques de travail flexibles et adaptant les capacités disponibles à l'évolution rapide de la demande des différents canaux. Le groupe indique avoir pris des mesures en vue de préserver ses liquidités et réduire ses coûts, notamment ceux liés à la main d'oeuvre. A ce titre, des mesures de réductions d'horaires ont été prises.

L'entreprise a notamment diminué ses dépenses d'investissement et suspendu tous les projets en la matière. Aryzta ajoute qu'aucun emprunt important n'arrivera à échéance au cours des 18 prochains mois et indique détenir des liquidités de plus de 360 millions d'euros.(awp)






 
 

AGEFI



...