Swiss a enregistré un bond du bénéfice opérationnel au 1er semestre

mardi, 31.07.2018

Le bénéfice opérationnel de la filiale de Lufthansa a bondi de 68% à 330 millions de francs, tandis que le chiffre d'affaires s'étoffait de 10% à 2,58 milliards, selon un communiqué publié mardi.

Le taux d'occupation des sièges s'est établi à 81,5% au 1er semestre, une hausse de 0,9 point par rapport à il y a douze mois.(keystone)

Swiss a réalisé un très bon premier semestre. La compagnie aérienne a bénéficié d'une plus grande efficacité rendue possible par la modernisation de sa flotte et par l'élargissement de ses capacités, avec l'entrée en service des Boeing 777-300ET et des avions C Series, relève la compagnie.

Le bénéfice opérationnel de la filiale de Lufthansa a bondi de 68% à 330 millions de francs, tandis que le chiffre d'affaires s'étoffait de 10% à 2,58 milliards

Swiss s'est appuyé sur une demande locale mais a aussi bénéficié de divers effets uniques, non précisés dans le communiqué. Pour l'ensemble de l'année, la compagnie s'attend à un bénéfice opérationnel "stable voire en légère hausse".

Le taux d'occupation des sièges s'est établi à 81,5% au 1er semestre, une hausse de 0,9 point par rapport à il y a douze mois. La structure des coûts s'est améliorée d'une façon générale, en raison des gains d'efficacité obtenus par les nouvelles technologies consécutives à la modernisation de la flotte.

Sur le seul deuxième trimestre, la hausse du bénéfice opérationnel se monte à 38%, pour atteindre 224 millions de francs, avec un chiffre d'affaires de 1,4 milliard (+11%).

"Nous sommes satisfaits d'avoir pu poursuivre sur la lancée du premier trimestre", se réjouit le CEO de la compagnie, Thomas Klühr. "Certes, nous avons bénéficié d'effets spéciaux pour ce bon résultat, mais nous sommes confiants de pouvoir nous affirmer dans ce marché très concurrentiel."

Pour la suite de l'exercice, Swiss s'attend cependant à ce que la hausse du prix du kérosène lui donne du fil à retordre. Par ailleurs, le renouvellement de la flotte reste "une priorité". La compagnie a commandé deux nouveaux Boeing 777-300ER, qui devraient entrer en service début 2020 et permettre d'élargir le réseau.

Dans le même temps, Lufthansa a annoncé mardi un bénéfice net en recul au 2e trimestre, sur fond d'absorption coûteuse d'Air Berlin, Le résultat a ainsi reculé de 0,8% à 734 millions d'euros (848 mio CHF). Il ressort néanmoins bien au-dessus des attentes des analystes sondés par le fournisseur de services financiers Factset, qui tablaient sur 672 millions d'euros. Le nombre de passagers a atteint un niveau record.(ats)






 
 

AGEFI




...