Samsung annonce un bénéfice record qui le ferait passer devant Apple

jeudi, 27.07.2017

Le bénéfice net du géant sud-coréen s'est envolé de 88,9% au deuxième trimestre à 11.050 milliards de wons (9,92 milliards de dollars), soit la performance trimestrielle la plus forte en cinq ans.

Le bénéfice net du géant sud-coréen s'est envolé de 88,9% au deuxième trimestre à 11.050 milliards de wons (9,92 milliards de dollars), soit la performance trimestrielle la plus forte en cinq ans.

Le géant sud-coréen Samsung Electronics a annoncé jeudi un bénéfice trimestriel record qui pourrait le faire passer devant son concurrent Apple, faisant oublier l'incarcération de son vice-président et le fiasco du Galaxy Note 7.

Le groupe a justifié ses performances par le succès de son nouveau Galaxy S8 et la forte demande en puces mémoires. Des analystes envisagent également un très bon troisième trimestre.

Samsung a fait état d'une hausse de 72,9% sur un an de son bénéfice d'exploitation au deuxième trimestre à 14.070 milliards de wons (12,6 milliards de dollars). Les analystes s'attendent à ce que Apple annonce le 1er août un bénéfice de 10,6 milliards de dollars.
"Samsung bat pour l'instant ses rivaux, mais les bénéfices d'Apple varient très peu tandis que ceux de Samsung varient énormément avec le prix des puces mémoires", a toutefois expliqué à l'AFP Greg Roh, analyste chez HMC Investment Securities.

Le bénéfice net du géant sud-coréen s'est envolé de 88,9% au deuxième trimestre à 11.050 milliards de wons (9,92 milliards de dollars), soit la performance trimestrielle la plus forte en cinq ans, selon un communiqué.

Le chiffre d'affaires est ressorti en hausse de 19,7% à 61.000 milliards de wons.
"Le S8 a aidé en effet à relancer Samsung et à dépasser le fiasco du Note 7", a déclaré Bryan Ma, spécialiste du secteur technologique au sein de IDC.
"Mais il faut avoir à l'esprit que la performance de Samsung est aussi beaucoup due aux puces mémoires et aux écrans", a-t-il dit selon Bloomberg News. "Tout n'est pas dû au S8."

TROISIÈME TRIMESTRE RECORD?

Samsung émerge d'une des pires séquences de son histoire.
Il y a d'abord eu le monumental fiasco commercial du Note 7, dont il a rappelé des millions d'exemplaires en raison du risque d'explosion de sa batterie.

Samsung Electronics a ensuite été rattrapé par le scandale de corruption qui a précipité la destitution de la présidente Park Geun-Hye, arrêtée dans la foulée.
L'affaire est centrée sur Choi Soon-Sil, amie de 40 ans de Mme Park, accusée de s'être servie de son influence pour soutirer des dizaines de millions de dollars à diverses entreprises et se mêler des affaires de l'Etat.

Le vice-président de Samsung Electronics, Lee Jae-Yong, par ailleurs héritier de l'empire familial, est actuellement jugé car son groupe est celui qui se serait montré le plus généreux envers des fondations douteuses contrôlées par Mme Choi.
Samsung, premier fabricant mondial de smartphones et de cartes mémoire, fournit ses puces à d'autres groupes, dont Apple.

Son activité de semi-conducteurs a vu son bénéfice d'exploitation bondir de 204% sur un an au deuxième trimestre à 8.030 milliards de wons.

"La division des composants a contribué de façon importante à la croissance du bénéfice", indique Samsung, citant en particulier "essentiellement une forte demande en (puces) DRAM et en disques SSD" utilisées notamment dans les serveurs et les ordinateurs.

Samsung Electronics a annoncé au début du mois un investissement de 20.400 milliards de wons dans son activité de puces, afin d'étoffer sa position de leader.
Cet investissement prévu pour s'étaler jusqu'en 2021 doit servir à développer et améliorer ses usines sud-coréennes de production de puces, situées à Pyeongtaek et Hwaseong, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Le site de Pyeongtaek, à quelque 70 km de Séoul, est le plus grand du genre au monde, et Samsung a déjà investi 15.600 milliards de wons sur les deux dernières années pour sa construction. La production y a récemment démarré.

Le groupe sud-coréen prévoit également d'agrandir son usine de production de puces NAND, implantée à Xian, en Chine, pour répondre à la forte demande de ce type de puces aux très grandes capacités de stockage.

"Samsung devrait annoncer au troisième trimestre un nouveau bénéfice record à 15.000 milliards de wons", a indiqué M. Roh en indiquant que la demande en puces demeurerait forte.

Dans le secteur des smartphones, Samsung est à la fois concurrencé par les fabricants chinois sur les produits d'entrée et de milieu de gamme, et par les iPhones dans le haut de gamme.(awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...