SIX a soigné sa rentabilité en 2019

mardi, 17.03.2020

Le bénéfice net des activités poursuivies de SIX s'est envolé de 26,9% à 120,5 millions l'an dernier.

La direction de SIX mise notamment sur les acquisitions pour alimenter la poursuite de la croissance. (Keystone)

L'exploitant de la place boursière zurichoise SIX a enregistré l'an dernier une modeste croissance de ses revenus d'exploitation à périmètre constant, à 1,13 milliard de francs. La cession partielle en 2018 d'activités dans les cartes de paiements, qui représentaient alors près de la moitié du chiffre d'affaires a biaisé la base de comparaison.

L'excédent d'exploitation (Ebit) des activités poursuivies a profité pleinement de la contribution des sociétés dans lesquelles le groupe est engagé pour décoller de près d'un quart à 168 millions.

Le bénéfice net des activités poursuivies s'est envolé de 26,9% à 120,5 millions, précise le compte-rendu publié mardi. Non ajusté, le gain net ne représenterait plus qu'une fraction de celui de 2018.

Le conseil d'administration proposera le versement un dividende de 3,90 francs, contre 4,10 francs au titre de 2018. Les actionnaires ne profiteront par ailleurs pas d'une rémunération exceptionnelle, qui s'était montée l'an dernier à 17,30 francs.

La direction mise notamment sur les acquisitions pour alimenter la poursuite de la croissance. La décision des autorités espagnoles sur la reprise de la Bourse ibérique Bolsas y Mercados Españoles (BME) est agendée au premier semestre de l'année en cours.

SIX avait proposé en novembre dernier 3,1 milliards de francs en numéraire pour l'acquisition de son homologue ibérique. Le mois suivant, l'opérateur disait vouloir transférer à Madrid ses activités de clearing boursier post-trade une fois qu'aurait abouti son offre publique d'achat (OPA). (awp)






 
 

AGEFI



...