Raiffeisen: la constitution de réserves pèse sur le bénéfice

mercredi, 19.08.2020

Le bénéfice net de Raiffeisen s'est contracté de 2,5% à 346 millions de francs au premier semestre. Le banque a constitué des réserves pour 75 millions de francs.

Raiffeisen a octroyé à des PME pour 1,9 milliard de francs de crédits Covid-19 au cours du premier semestre. (Keystone)

Raiffeisen a traversé sans trop de heurts un premier semestre marqué par la pandémie de coronavirus. Le groupe bancaire st-gallois a généré une bonne croissance et a réduit ses charges, augmentant sa rentabilité. La constitution de réserves à hauteur de 75 millions a pesé sur le bénéfice.

L'impact de la pandémie sur la banque demeure limité jusqu'à présent, assure Raiffeisen mercredi. "Le coronavirus va continuer à nous tenir occupés", a néanmoins concédé le directeur général Heinz Huber lors d'une conférence téléphonique.

Le produit d'exploitation a atteint 1,55 milliard de francs, en hausse de 2,2%. Principale source de revenus, les opérations d'intérêts ont dégagé un résultat net de 1,17 milliard, amélioré de 2,2%. Dans un contexte compliqué marqué par la crise du Covid-19, les correctifs de valeur n'ont atteint qu'un "faible niveau".

Les recettes tirées des commissions ont bondi de plus de 11% à 231,9 millions, dopées par un volume de transactions élevé. Les opérations sur titres et de placement ont notamment soutenu cette croissance.

Le programme d'économie lancé par Raiffeisen a comprimé les charges, celles-ci reculant de 3,4% à 901,9 millions de francs. Le ratio coûts/revenus a été amélioré de 3,4 points de pourcentage à 58,1%. Le résultat opérationnel a bondi de 15% à 513 millions.

"L'évolution des produits au premier semestre et une discipline stricte en matière de coûts ont permis de réaliser une bonne performance opérationnelle", selon Heinz Huber.

1,9 milliard de crédits Covid-19

Le bénéfice net s'est contracté de 2,5% à 346 millions de francs, précise le communiqué. La banque, l'un des cinq établissements suisses présentant un risque systémique, a constitué des réserves pour risques bancaires généraux pour 75 millions de francs.

Raiffeisen a octroyé à des PME pour 1,9 milliard de francs de crédits Covid-19 au cours du premier semestre. Ce montant a largement contribué à l'envolée (+36%) de 3,0 milliards des créances clientèle au cours des six premiers mois de l'année, à plus de 11 milliards de francs.

Les créances hypothécaires ont grappillé 1,2% à 187,44 milliards. Les dépôts à la clientèle ont gonflé de 5,7% à 186,28 milliards, Raiffeisen observant une tendance à l'épargne plus marquée auprès de ses clients. La somme au bilan a atteint 266,13 milliards.

Les actifs sous gestion ont progressé de 4,6% à 220,71 milliards de francs.

Pour la direction, les incertitudes causées par le coronavirus sont nombreuses et "il est possible que le résultat opérationnel des six premiers mois ne soit pas un bon indicateur de l'évolution de l'exercice" du groupe. Aucune prévision chiffrée n'est fournie pour l'exercice en cours.

Les économistes de Raiffeisen tablent sur une chute de 5% du PIB suisse en 2020 avec une inconnue de taille, soit d'éventuelles deuxième ou troisième vagues de Covid-19, a expliqué M. Huber.

Dans ce scénario du pire, il est impossible de savoir quel serait le niveau des correctifs de valeur qui vont grever les comptes de la banque. "Nous avons essayé de faire une évaluation réaliste mais prudente des risques possibles", a affirmé le patron de Raiffeisen. (awp)






 
 

AGEFI



...