Mobilezone augmente nettement ses ventes et son bénéfice au premier semestre

vendredi, 24.08.2018

Le bénéfice net de l'exploitant zurichois de magasins de télécommunications a bondi de 23% à 16,8 millions de francs au premier semestre.

Le personnel (équivalents plein temps) a augmenté d'une cinquantaine d'employés, portant son effectif à 922.(keystone)

Mobilezone poursuit sa progression sur tous les fronts. Le bénéfice net de l'exploitant zurichois de magasins de télécommunications a bondi de 23% à 16,8 millions de francs au premier semestre, pour un chiffre d'affaires en hausse de 9% à 561 millions, selon un communiqué publié vendredi.

Le résultat d'exploitation (Ebit) s'est étoffé d'un quart à 23 millions de francs (marge de 4,1%, en hausse d'un demi-point de pourcentage), tandis que le personnel (équivalents plein temps) augmentait d'une cinquantaine d'employés, à 922.

Le nombre de points de vente en revanche s'est légèrement réduit en Suisse (de 127 à 123) mais s'affiche en hausse de près de 10% en Allemagne (à 65), deuxième marché de la société.

Le groupe confirme ses attentes en terme de bénéfice opérationnel (Ebit) pour l'ensemble de l'année, dans une fourchette entre 55 et 60 millions de francs, avec notamment l'amélioration attendue des activités de détail en Suisse. Il s'agirait d'un nouveau record, bien au-dessus des 50,1 millions d'Ebit enregistrés en 2017.

Mobilezone annonce par ailleurs qu'il vendra à nouveau dès septembre, après deux ans de pause, tous les produits Salt. Le volume d'affaires attendu ne peut pas encore être estimé. Le développement du commerce de détail en Suisse (comme les accessoires) constitue actuellement la priorité de la société.

L'entreprise basée à Regensdorf souligne aussi la bonne marche des affaires commerciales en Allemagne. Plus de 104'000 contrats de téléphonie y ont notamment été souscrits en ligne.

L'intégration de Tphcom, annoncée en décembre et qui vise à stimuler l'activité de courtage outre-Rhin, évolue "conformément aux attentes". L'entité devrait contribuer à hauteur de 11 millions d'euros (12,5 millions de francs) à l'Ebit du groupe sur l'année.

Parmi les difficultés, Mobilezone relève que les ventes et l'Ebit des prestations de Talktalk ont été inférieurs à l'exercice précédent. En particulier, les départs de clients du réseau fixe n'ont pas pu être entièrement compensés par la clientèle pour la téléphonie mobile.

L'assemblée générale du 5 avril a voté un dividende de 60 centimes par action.(awp)

Mobilzone réduit sa présence en Romandie et propose des transferts

Sur la trentaine de magasins Mobilezone en Suisse romande, une poignée - environ cinq - sera concernée par la réduction du nombre de points de vente annoncée vendredi par la chaîne de boutiques de télécommunications zurichoise. Le personnel se verra proposer des transferts, et il n'y a pas de licenciement prévu, a précisé à AWP le directeur de l'entreprise Markus Bernhard.

"Bienne sera concerné par une fermeture cette année, puis Lausanne. Une ou deux fermetures sont aussi programmées en Bas-Valais par exemple. Mais je rappelle aussi que nous avons ouvert récemment une boutique à Monthey", note M. Bernhard.

Globalement, même si le nombre de boutiques en Suisse sera réduit d'environ 10% ces dix-huit prochains mois, l'emploi devrait rester "plus ou moins stable". Outre les fluctuations naturelles, les personnes concernées par les fermetures pourront être transférées dans d'autres magasins proches.

Nonobstant l'élagage du maillage, Mobilezone - plus de 900 employés en Suisse et en Allemagne - est en croissance, à tous les niveaux, et se dirige vers de nouveaux résultats records. "Nous voulons nous développer encore dans les services, comme la réparation par exemple", a confié M. Bernhard.

De petites tâches comme le transfert de données pour les clients peuvent aussi être effectuées dans les boutiques. Autant de menus services dont peuvent bénéficier les "novices" de l'usage des portables, "qui restent nombreux", sourit le directeur.

 

 

 






 
 

AGEFI




...