Ventes et rentabilité en hausse en 2018 pour Inficon

mardi, 05.03.2019

Le bénéfice net de l'entreprise st-galloise Inficon a atteint 64,2 millions de dollars, en hausse de 8% sur un an.

A la faveur de la bonne performance, le dividende est relevé à 22 francs par action. (Keystone)

Comme attendu, Inficon a poursuivi sa croissance l'an dernier. Malgré un repli des affaires au 4e trimestre, le fabricant st-gallois de capteurs a vu son bénéfice net augmenter de 8% en un an à 64,2 millions de dollars. A la faveur de la bonne performance, le dividende est relevé à 22 francs par action, contre 20 francs au titre de l'exercice 2017.

Comme déjà annoncé le 11 janvier dernier, le résultat d'exploitation avant intérêts et impôts (Ebit) a gagné 11% à 81,5 millions de dollars (80,72 millions de francs), rappelle mardi l'entreprise établie à Bad Ragaz. La marge correspondante s'est inscrite à 19,9%, contre 19,7% un an auparavant. Quant au chiffre d'affaires, il s'est étoffé de 10% à 410,4 millions.

La croissance organique des ventes s'est hissée à 8%, les acquisitions ayant contribué à hauteur de 0,3%, alors que l'impact des effets de changes s'est révélé positif pour 1,5%. Tous les marchés et toutes les régions ont enregistré une progression des revenus. Le segment des semi-conducteurs et des traitements de surfaces sous vide (Semi & Vacuum coating) a affiché un chiffre d'affaires record de 184,6 millions de dollars, 10,5% de plus qu'en 2017, sa part au total atteignant 45%.

Dans le secteur de la réfrigération, climatisation et de l'industrie automobile (Refrigeration, Air Conditioning & Automotive), les ventes ont crû de 7% à 81,5 millions de dollars, alors qu'elles ont bondi de 13,7% dans le domaine Sécurité et Energie (Security & Energy). Le segment General Vacuum a pour sa part dégagé un chiffre d'affaires de 115,3 millions, en hausse 9,9%.

Ventilées selon les régions, les ventes ont augmenté le plus vigoureusement en Europe, soit 18,7%. En Amérique du Nord, la progression s'est fixée à 7% et à 5,3% en Asie.

Fin d'année difficile

L'évolution s'est cependant révélée nettement moins favorable au dernier trimestre 2018, tous les indicateurs s'affichant en net recul. Alors que le chiffre d'affaires s'est tassé en l'espace de douze mois de 8% à 94,2 millions de dollars, l'Ebit a fondu de près d'un tiers à 33% à 14,9 millions de dollars. La marge correspondante a chuté de 5,9 points de pourcentage à 15,8%. Le bénéfice net a dégringolé de 40% à 13 millions.

Malgré la panne de croissance du dernier partiel, les actionnaires bénéficieront de la bonne tenue des affaires d'Inficon en 2018. Le conseil d'administration proposera à l'assemblée générale du 28 mars prochain le versement d'un dividende de 22 francs par titre, soit deux francs de plus qu'au titre de l'année 2017.

Evoquant l'exercice en cours, l'entreprise se montre prudente à la lumière du net ralentissement intervenu à fin 2018. Le chiffre d'affaires annuel est ainsi attendu en repli à environ 400 millions de dollars, alors que la marge d'exploitation devrait se tasser à 19%. (awp)






 
 

AGEFI



...