Glencore voit fondre son bénéfice net en 2018, à 3,41 milliards de dollars

mercredi, 20.02.2019

Le bénéfice net de la multinationale zougoise Glencore a fondu de 41% à 3,41 milliards de dollars.

Le groupe Glencore a néanmoins creusé son endettement net, à 14,71 milliards contre encore 10,22 milliards fin 2017. (Keystone)

Le groupe minier et négociant en matières premières Glencore a vu sa rentabilité nette plombée par des amortissements sur deux sites en Afrique l'an dernier. La multinationale zougoise revendique néanmoins un exercice 2018 record en termes d'excédent d'exploitation et promet de continuer à choyer ses actionnaires.

Le bénéfice net a fondu de 41% à 3,41 milliards de dollars, après déduction d'amortissements à hauteur de 1,4 milliard. La base de comparaison en 2017 avait en outre profité de 1,3 milliard de gains exceptionnels tirés de désinvestissements, rappelle le compte-rendu d'activités publié mercredi. L'excédent opérationnel (Ebitda) ajusté a progressé de 8% à 15,77 milliards.

Le groupe a néanmoins creusé son endettement net, à 14,71 milliards contre encore 10,22 milliards fin 2017.

Les actionnaires pourront compter sur un dividende inchangé de 20 cents par action, représentant un total de 2,8 milliards de dollars.

La direction lance parallèlement un nouveau programme de rachat d'actions, doté de 2 milliards supplémentaires et qui parviendra à échéance en fin d'année et promet d'agrémenter encore la rémunération de son actionnariat avec le produit estimé à 1 milliard de la cession d'activités considérées comme annexes.

Le résultat opérationnel (Ebit) des activités de négoce doit s'établir en 2019 dans le milieu du couloir de 2,2 à 3,2 milliards de dollars fixé sur le long terme. En terme d'extraction, Glencore prévoit d'accélérer la cadence sur tous les fronts par rapport à l'an dernier. (awp)






 
 

AGEFI



...