La croissance au rendez-vous pour la Banque cantonale du Valais

mercredi, 06.03.2019

Le bénéfice net de la Banque cantonale du Valais s'est étoffé de 4,7% sur un an à 67,1 millions de francs.

Le conseil d'administration proposera le versement d'un dividende de 3,35 francs, contre 3,15 francs au titre 2017. (Keystone)

La Banque cantonale du Valais (BCVs) a continué à pâtir en 2018 de la faiblesse des taux, qui a rogné sa marge d'intérêt. L'établissement a néanmoins augmenté volumes d'affaires et recettes, non sans soigner sa rentabilité. Une hausse du dividende est proposée.

Le bénéfice net s'est étoffé de 4,7% sur un an à 67,1 millions de francs, indique mercredi la BCVs. Le conseil d'administration proposera le versement d'un dividende de 3,35 francs, contre 3,15 francs au titre 2017. Les collectivités publiques percevront 57,3 millions de francs (+5,8%).

Le résultat opérationnel a gonflé de 3,1% à 116 millions, selon le communiqué de la BCVs.

Le produit d'exploitation s'est inscrit à 242,2 millions de francs, en hausse de 2,1%. Principale source de revenus, les opérations d'intérêt ont dégagé un résultat net de 165,8 millions de francs (+3,4%). Les recettes tirées des commissions ont crû de 1,4% à 40 millions.

Les volumes hypothécaires se sont rapprochés des 10 milliards, à 9,92 milliards (+5,1%). En contrepartie, les dépôts clientèle ont pris 3,4% à 9,82 milliards.

La banque cantonale a réduit ses charges de 2,5% à 111,5 millions de francs, grâce notamment à une base de comparaison favorable. Les dépenses avaient augmenté en 2017 en raison des festivités liées au 100e anniversaire de l'établissement.

La somme au bilan a dépassé les 16 milliards. Elle est en hausse de 3,6% à 16,12 milliards de francs.

Pour 2019, la direction table sur des "résultats dans la continuité des années précédentes" et sur un bénéfice dans la ligne de celui de 2018. (awp)






 
 

AGEFI



...