Hochdorf prudent après une année 2018 très difficile

mardi, 19.03.2019

Le bénéfice net de Hochdorf a chuté à 8,7 millions de francs, contre 41 millions en 2017.

Thomas Eisenring, CEO d'Hochdorf. (Keystone)

Le fabricant de lait en poudre et d'aliments pour bébé Hochdorf sort d'une année difficile. Comme le groupe l'avait laissé entendre en décembre, le chiffre d'affaires a fondu et la rentabilité a beaucoup souffert, le bénéfice net chutant à 8,7 millions de francs, contre 41 millions en 2017.

"Au vu des grandes incertitudes qui subsistent", Hochdorf renonce à établir des prévisions pour 2019, selon un communiqué publié mardi. Il reconnaît que ses attentes en termes de rentabilité n'ont "pas encore" pu être atteintes. Le résultat opérationnel (Ebit) s'est contracté de 56%, à 18,6 millions de francs.

La base de comparaison était relativement élevée, 2017 ayant été un exercice record. Le chiffre d'affaires a fondu de 6,6% à 561 millions de francs en 2018, en raison d'une aggravation des difficultés dans le domaine des produits laitiers, de retards de production et d'un effet exceptionnel lié à la vente de Baltic Milk UAB.

L'exercice a aussi été marqué par l'arrêt de livraison de produits pour bébés sur le marché chinois. L'entreprise espère redémarrer cette activité en 2020 au plus tard.

L'objectif, pour 2020, est aussi de renforcer les marques propres et d'améliorer l'utilisation des capacités. Les investissements sur le site de Sulgen, la prise de participation majoritaire dans Pharmalys et le rachat de Bimbosan devraient permettre au secteur des soins pour bébés d'atteindre les objectifs stratégiques 2020.

Un dividende de 4 francs (inchangé) est proposé à l'assemblée des actionnaires. (awp)






 
 

AGEFI



...