Dormakaba plus fort en Amérique du Nord

mercredi, 08.03.2017

Les acquisitions de Mesker et Stanley Mechanical Security en font un fort numéro trois sur le marché le plus rentable des techniques de sécurité.

Philippe Rey

Les objectifs à moyen terme sont reconduits, comprenant notamment une marge brute opérationnelle de 18% à l'horizon 2018/19.

Le marché global des techniques de sécurité et des solutions d’accès (systèmes et contrôle d’accès, serrures électroniques et mécaniques, systèmes de clefs, portes, etc.) demeure fragmenté sur le plan mondial. Le marché le plus consolidé et le plus rentable, avec un standard homogène, est constitué par l’Amérique du Nord.

C’est un marché professionnel avec une plus grande discipline en matière de prix compte tenu des exigences de qualité, service et fiabilité. C’est pourquoi les acquisitions de Mesker Openings Group pour une valeur d’entreprise (EV) de 142,5 millions de dollars (annoncée en novembre 2016 et close en décembre dernier), et des affaires de Stanley Mechanical Security pour une valeur d’entreprise de 725 millions de dollars (annoncée le 21 décembre 2016 et close le 22 février 2017) revêtent tous leurs sens.

Elles permettront à dormaka Group  de devenir un fort numéro trois en Amérique du Nord au lieu d’un numéro 4 distancé, selon le directeur général (CEO) Riet Cadonau. En outre, dormakaba apparaît comme un meilleur propriétaire pour Stanley Mechanical Security que le groupe Stanley Black & Decker, à tel point que cette acquisition fait l’unanimité au sein des équipes de l’unité acquise.

 

Dormakaba: ventes et rentabilité en hausse pour le 1er semestre fusionné

Dormakaba a enregistré au premier semestre 2016/17, clos fin décembre, des ventes en hausse de 3,4% à 1,17 milliard de francs. La rentabilité a également pris l'ascenseur, moins toutefois qu'attendu par les analystes. Les résultats de l'ancien Kaba et de l'ex-Dorma sur la première moitié de 2015/16 ont été compilés pour former la base de comparaison. Le spécialiste zurichois de accès sécurisés aux bâtiments et son homologue allemand ont finalisé leur rapprochement à l'automne 2015.

L'excédent d'exploitation avant charges d'intérêts, impôts, correctifs de valeur et amortissements (Ebitda) s'est enrobé de 6,0% à 175,4 millions de francs, pour une marge afférente étoffée de 3 points de base à 14,9%. Le bénéfice net a pour sa part bondi de plus de 40% à 95,8 millions, après avoir été handicapé par d'importants frais d'intégration un an auparavant.

Le groupe prévient toutefois que les dépenses vont prendre l'ascenseur sur la seconde moitié de l'exercice en cours. La direction vise toujours une croissance organique de 3% sur douze mois, pour une marge Ebitda stable par rapport à l'année précédente.

Les objectifs à moyen terme sont également reconduits, comprenant notamment une marge brute opérationnelle de 18% à l'horizon 2018/19. La croissance doit s'établir 2 points de pourcentage au dessus de celle du PIB des pays dans lesquels le groupe est présent. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...