Bénéfice annuel solide pour CFT qui récompense à nouveau ses actionnaires

vendredi, 13.03.2020

Le bénéfice net de CFT s'est fixé à 60,4 millions de francs, ce qui représente une progression de 19% sur un an.

Le spécialiste de l'intermédiation professionnelle a dégagé un résultat d'exploitation de 65,5 millions.(Keystone)

Le courtier Compagnie Financière Tradition (CFT) a bouclé l'exercice 2019 sur une solide progression de la rentabilité et du bénéfice net. La société lausannoise maintient le niveau de rémunération des actionnaires, en leur proposant un dividende stable et une nouvelle distribution d'actions propres.

Le bénéfice net du groupe s'est fixé à 60,4 millions de francs, ce qui représente une progression de 19% sur un an, indique vendredi CFT. A taux de change constants (tcc), la variation est similaire, soit +18,8%. Les effets de change ont eu un impact négatif à hauteur de 1,7 million.

Le spécialiste de l'intermédiation professionnelle a dégagé un résultat d'exploitation de 65,5 millions (+13,1% ou +12,7% tcc) pour une marge afférente améliorée de 0,6 point de pourcentage à 7,1%.

Les actionnaires devront se prononcer sur le versement d'un dividende inchangé de 5 francs par action. Le groupe entend également distribuer une partie des actions propres en sa possession, avec un rapport d'un titre offert pour 50 détenus.

Fin janvier, le courtier avait déjà dévoilé l'évolution de son chiffre d'affaires, en hausse de 4,4% à 924,0 millions de francs. La croissance a atteint 5,1% à taux de change constants.

En incluant les coentreprises, les recettes ont bondi de 4,7% à 1,01 milliard de francs, une progression obtenue grâce à l'activité d'intermédiation professionnelle (+5,0%). Le courtier grand public japonais Gaitame a subi un recul du chiffre d'affaires de 2,7%. La croissance a clairement accéléré au deuxième semestre, malgré un coup de mou lors des trois derniers mois de l'année.

Le résultat d'exploitation ajusté s'est enrobé de 6,7% ou 6,6% tcc à 107,9 millions. La marge ajustée a grappillé 0,3 point à 10,7%.

Depuis le début de l'année, les volumes ont connu une hausse, explique CFT dans son communiqué. Le courtier souligne le rôle central qu'il joue sur les marchés financiers en période de volatilité élevée, en assurant la "liquidité mondiale". Le courtier lausannois est le troisième acteur global dans l'intermédiation professionnelle, après l'américain BGC et le britannique TP ICAP.

Comme à son habitude, la société affirme être à la recherche de nouveaux talents pour compléter son portefeuille, mais également aux opportunités de croissance externe, que ce soit par l'achat d'équipes ou de sociétés.(awp)






 
 

AGEFI



...