Burkhalter a souffert de la pression sur les prix au premier semestre

lundi, 17.09.2018

Le bénéfice net de Burkhalter a fondu de 35% à 9,6 millions de francs au premier semestre.

La pression sur les prix qui s'exerce dans le domaine de la construction a pesé sur les résultats.

L'installateur électricien Burkhalter a subi un recul du chiffre d'affaires et de son bénéfice net au premier semestre. Ce dernier a fondu de 35% à 9,6 millions de francs, pour des ventes de 239,2 millions (-3,4%), inférieures aux attentes des analystes.

La pression sur les prix qui s'exerce dans le domaine de la construction a pesé sur les résultats, relève lundi Burkhalter. Le bénéfice d'exploitation (Ebit) a chuté de 33% à 12,3 millions de francs, pour un bénéfice par action de 1,60 franc (-35%).

Le secteur de la construction craint une sous-utilisation de ses capacités, bien qu'elle soit en plein boom. Il en résulte une guerre des prix qui a affecté les résultats, à quoi s'est ajoutée l'absence de la contribution qu'avait apportée Alpiq Burkhalter Technik au premier semestre 2017.

Le deuxième semestre s'annonce comme d'habitude plus favorable, si bien que la direction maintient pour l'année son objectif d'une marge opérationnelle Ebit de 6%.

Au 30 juin, le groupe Burkhalter - qui n'a procédé à aucune nouvelle acquisition au premier semestre - comptait en son sein 44 entreprises d'installation électriques réparties sur 93 sites en Suisse. La croissance par l'acquisition de nouvelles sociétés reste l'objectif, souligne le communiqué.

Pour l'ensemble de l'année, la pression sur les prix devrait persister dans la branche, si bien que le groupe s'attend à une baisse du bénéfice par action par rapport à 2017.

Les chiffres du premier semestre sont inférieurs aux prévisions des deux analystes consultés par AWP pour le résultat opérationnel (Ebit) et le chiffre d'affaires, mais plus ou moins en ligne avec les attentes concernant le résultat net. (awp)






 
 

AGEFI



...