SIX: envolée des résultats grâce à une cession

lundi, 18.03.2019

Le bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit) du groupe SIX s'est élevé à 2,95 milliards de francs, après 273,2 millions en 2017.

SIX a réussi à maintenir ses recettes quasiment au niveau de l'année précédentes. (Keystone)

Le groupe de services financiers SIX a enregistré l'année dernière une envolée de ses résultats, portés par la cession de son unité du trafic des paiements en mai dernier. Malgré cette cession d'envergure, la société zurichoise a réussi à maintenir ses recettes quasiment au niveau de l'année précédentes.

En 2018, le produit d'exploitation s'est à peine effiloché de 0,3% à 1,94 milliard de francs. Les investissements, les activités de fusion et acquisition et les ajustements de prix ont par contre pesé sur le résultat opérationnel, qui a chuté de 21,1% à 221,3 millions, a précisé SIX lundi dans un communiqué.

SIX avait annoncé mi-mai la vente de l'unité Payment Services à son concurrent français Worldline, filiale du groupe informatique Atos, pour 2,3 milliards d'euros (2,6 milliards de francs au cours actuel). L'opération avait été finalisée en décembre dernier.

Cette vente a eu un impact positif sur le bénéfice avant intérêts et impôts (Ebit), qui s'est élevé à 2,95 milliards de francs, après 273,2 millions en 2017. Le profit net s'est lui envolé à 2,88 milliards, contre 207,2 millions l'exercice précédent.

Hors les apports exceptionnels résultant de la cession, l'Ebit aurait seulement atteint 22,9 millions et le résultat net 160,0 millions.

Les actionnaires se verront gratifiés d'un dividende ordinaire de 4,10 francs par action, en recul de 2,9 francs. Ils percevront cependant une rétribution additionnelle de 17,30 francs issue de la transaction avec Worldline. (ats)






 
 

AGEFI



...