Les PME ont bien surmonté le choc du franc fort

jeudi, 07.06.2018

Le baromètre UBS des PME a augmenté de 0,50 à 1,14 point entre janvier et avril, soit un niveau qui n'avait plus été enregistré depuis 2011, avant la forte appréciation du franc par rapport à l'euro, indique jeudi le numéro un bancaire helvétique.

Pour le début du deuxième trimestre, les PME estiment leur situation économique comme encore bonne. (pixabay)

Les petites et moyennes entreprises (PME) suisses ont bel et bien surmonté le choc du franc. Le baromètre UBS des PME a augmenté de 0,50 à 1,14 point entre janvier et avril, soit un niveau qui n'avait plus été enregistré depuis 2011, avant la forte appréciation du franc par rapport à l'euro, indique jeudi le numéro un bancaire helvétique.

Pour les grandes entreprises, le baromètre a progressé de 0,80 à 1,14 point entre janvier et avril, se hissant également à un plus haut depuis 2011.

Dans le domaine du bâtiment ainsi que pour les cabinets d'architectes et d'ingénieurs, la situation économique s'est récemment légèrement améliorée. Les chiffres ont divergé en ce qui concerne l'évaluation de la situation économique générale. Les bénéfices ont continué de diminuer et aucune amélioration n'est en vue du côté des prix, précise UBS.

Pour le début du deuxième trimestre, les PME comme les grandes entreprises du secteur tertiaire estiment leur situation économique comme encore bonne. La plupart de leurs indicateurs se sont améliorés, notamment ceux concernant la demande et les rendements. Toutefois, les deux groupes s'attendent à une baisse des prix.

Dans le commerce de détail, les grandes entreprises semblent mieux tirer leur épingle du jeu. Ainsi, les PME signalent davantage de difficultés dans le contexte économique actuel. Il en est de même dans le secteur du tourisme.(ats)






 
 

AGEFI



...