Nette dégradation du baromètre conjoncturel du KOF

mercredi, 29.05.2019

Le baromètre conjoncturel du KOF de l'EPFZ s'affiche à la baisse en mai, pour le deuxième mois consécutif.

Les perspectives pour la restauration et les autres prestataires de services se sont assombries. (Keystone)

Les signaux indiquant une décélération de l'économie en Suisse se multiplient. Le baromètre conjoncturel du KOF de l'EPFZ s'affiche à la baisse en mai, pour le deuxième mois consécutif, à un niveau assez nettement en deçà des prévisions des économistes.

"La conjoncture suisse ralentit", relève mercredi le Centre d'études conjoncturelles (KOF) de l'Ecole polytechnique fédérale de Zurich (EPFZ). L'indicateur s'est inscrit en mai à 94,4 points, soit un recul de 1,8 point par rapport à avril. Il se situe désormais bien en dessous de sa moyenne à long terme. Les économistes interrogés par AWP s'attendaient à des valeurs comprises entre 95 et 97,2 points.

La plupart des indicateurs reculent, en particulier ceux concernant la banque et les assurances, la consommation privée et la demande de l'étranger. Les perspectives pour la restauration et les autres prestataires de services se sont assombries. Une amélioration s'observe en revanche dans la construction.

Dans l'industrie manufacturière, les affaires sont sous pression, relève encore le communiqué. Les perspectives d'emploi se sont légèrement dégradées.

Dans l'industrie de transformation, la tendance n'est pas homogène. Les indicateurs de la filières bois, verre, pierres et terre ainsi que de l'industrie électrique affichent une tendance positive. En revanche, elle est négative pour l'alimentation, la métallurgie, les machines, la construction de véhicules ainsi que dans la chimie et la pharma. (awp)






 
 

AGEFI



...