Le pétrole commence la semaine en petite hausse

lundi, 06.07.2020

Le baril de Brent et le baril américain de WTI ont gagné autour de 5% la semaine précédente. "Les prix du pétrole semblent avoir trouvé un certain équilibre aux alentours de 40 dollars le baril", a estimé Eugen Weinberg, analyste de Commerzbank.

Vers 09h40 GMT (11h40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 43,40 dollars à Londres, en hausse de 1,40% par rapport à la clôture de vendredi.

Les prix du pétrole entamaient la semaine en légère hausse lundi, portés par la maîtrise de l'offre des membres de l'Opep+ et malgré une flambée de nouveaux cas de Covid-19 aux Etats-Unis.

Vers 09h40 GMT (11h40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en septembre valait 43,40 dollars à Londres, en hausse de 1,40% par rapport à la clôture de vendredi.
A New York, le baril américain de WTI pour le mois d'août progressait de 0,30%, à 40,77 dollars.

Les deux cours de référence ont gagné autour de 5% la semaine précédente. "Les prix du pétrole semblent avoir trouvé un certain équilibre aux alentours de 40 dollars le baril", a estimé Eugen Weinberg, analyste de Commerzbank.

Ils sont pourtant tiraillés par deux forces antagonistes: "d'un côté les risques sur la demande pèsent sur les prix, de l'autre la bonne discipline des membres de l'Opep+ apporte du soutien", a-t-il ajouté.

Le prix du Brent surtout "est soutenu par une offre qui se restreint", a détaillé Al Stanton, de RBC.

Malgré plusieurs dépassements notables en mai, les membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et leurs dix alliés, dont la Russie, réunis au sein de l'Opep+, semblent dorénavant se conformer aux coupes de production de 9,7 millions de barils par jour (mbj) auxquelles ils se sont astreints jusqu'à fin juillet.

Le WTI gagne un peu moins de terrain "à cause des nouveaux cas de coronavirus qui pourraient entraîner le ralentissement de la demande de pétrole aux États-Unis" si des mesures drastiques de confinement étaient mises en place, a ajouté M. Stanton.
La flambée des cas de Covid-19 se poursuit sans trêve aux Etats-Unis, avec près de 40.000 cas et 234 nouveaux décès au cours des 24 dernières heures, selon un dernier bilan publié dimanche par l'université Johns Hopkins, qui fait référence.(awp)






 
 

AGEFI



...