Il y a 25 ans naissait le groupe agricole bernois Fenaco

lundi, 24.09.2018

Le 24 septembre 1993 naissait Fenaco, fruit de la fusion des six fédérations de coopératives régionales d'agriculteurs. Le groupe, connu par ses filiales de commerce de détail Landi, s'est fortement développé dans toute la Suisse.

Au total Fenaco, compte 650 coopératives agricoles locales, appelées Landi.(keystone)

En l'espace d'un quart de siècle, le discret groupe bernois, qui emploie plus de 10'000 collaborateurs et plus connu notamment par ses filiales de commerce de détail Landi, s'est fortement développé dans toute la Suisse.

A l'automne 1993, six des neuf fédérations de coopératives agricoles suisses scellent leur union. L'Union des coopératives agricoles romandes (Ucar) à Lausanne, la Fédération de l'est de la Suisse (Volg) à Winterthour, la Fédération des coopératives agricoles du canton de Fribourg (FCA), la Fédération des coopératives du nord-ouest (NWV), à savoir les deux demi-cantons de Bâle et Soleure, la Fédération d'associations agricoles de Berne et des cantons limitrophes (VLG) et la Fédération de la Suisse centrale (VLGZ) donnent naissance à la fédération nationale des coopératives agricoles, Fenaco.

Les pourparlers en vue d'une fusion de toutes les fédérations de coopératives agricoles ont été engagés en 1991. Ils n'ont que partiellement abouti, puisque la fusion ne concerne que six des neuf groupes de coopératives que compte alors la Suisse. Il s'agit cependant des plus importantes sur le plan économique. Au total Fenaco, compte 650 coopératives agricoles locales, appelées Landi.

Dès les années 1930, les coopératives dans lesquelles les agriculteurs se sont regroupés durant le 19e siècle dans le but notamment d'acheter à meilleur prix le matériel et les moyens de production, créent une centrale d'achat pour le fourrage importé. Si cette première tentative échoue, elle n'empêche pas les entreprises de rester en contact.

A l'issue de la 2e Guerre mondiale, la hausse de la productivité dans l'agriculture rend nécessaire l'accomplissement en commun de tâches devenues plus complexes. Face à ce défi, les coopératives créent des sociétés spécialisées en vue de gagner en efficacité. Elles créent ainsi à la fin des années 1950 une centrale pour les essais d'enfouragement pour l'élevage, laquelle donne naissance à la coopérative UFA. Mais l'heure n'est de loin pas encore à la fusion des organisations.

Sociétés spécialisées

Dans la foulée, plusieurs autres entreprises spécialisées voient le jour tout au long des années 1960 et 1970. 1966 marque les débuts de l'activité d'Agrola, le fournisseur de carburant commun de neuf coopératives. La société de Winterthour va se doter du plus grand réseau en Suisse. Actuellement, il en compte pas moins de 400.

L'évolution favorable des affaires de ces sociétés spécialisées, telles qu'Anicom, Frigemo, Pomdor (devenu Unidrink, puis Ramseier en 2008), Landor ainsi que UFA Haus & Garten (devenu Landi en 1994) ont aussi contribué au rapprochement des coopératives. Tout comme la gestion complexe de ces entreprises soumises à divers régimes de propriété.

Etroitement liées, les différentes coopératives gaspillent trop d'énergie. Si leur fusion vise avant tout à éliminer les doubles emplois, exploiter les synergies, abaisser les coûts, elle doit aussi servir à coordonner les investissements. Auparavant, chaque entreprise investissait de son côté, d'où des surcapacités.

A la faveur notamment de son expansion dans le commerce de détail via le détaillant Volg et les magasins Landi, Fenaco a affiché une solide croissance ces 25 dernières années. Employant 4000 salariés en 1993, le groupe avait dégagé cette année-là des revenus de près 3,08 milliards de francs et un bénéfice de 30,8 millions.

Revenus record en 2017

L'an dernier, Fenaco a engrangé des revenus record de 6,3 milliards de francs, soit plus du double de la somme affichée il y a 25 ans. Côté rentabilité, le groupe bernois a affiché une croissance encore plus vigoureuse, le bénéfice consolidé ayant dans le même temps plus que triplé à 99 millions.

Ces dix dernières années, Fenaco s'est en particulier attelé à étendre son réseau de détaillants Volg, historiquement implanté en Suisse orientale. Dans un environnement de marché en profondeur mutation, l'enseigne établie à Winterthour s'est positionnée en Suisse romande, y déployant sa stratégie de focalisation sur les zones rurales.

Outre les quelque 580 magasins de village exploités en propre, Volg livre plus de 250 indépendants ainsi que les points de vente attenants aux stations-service Agrola. Regroupés et transformés, les magasins Landi ont eux aussi su répondre aux besoins des consommateurs, à la faveur d'un assortiment peu à peu étendu à des produits destinés à une clientèle hors secteur agricole. Landi a aussi su s'inscrire dans le retour en force des activités de jardinage.(ats)






 
 

AGEFI



...