Pilatus reprend les commandes pour le PC-24, très recherché

lundi, 20.05.2019

L'avionneur de Suisse centrale Pilatus enregistre un vif intérêt pour son jet PC-24 à usage très polyvalent.

Les avions commandés aujourd'hui seraient délivrés fin 2020-début 2021.(Keystone)

Depuis la première livraison en février 2018, 30 appareils de ce type sont déjà en activité, annonce lundi l'entreprise de Stans à l'occasion de l'ouverture du Salon international de l'aviation d'affaires Ebace à Genève.

Le PC-24 "Super Versatile Jet" est un biréacteur d'affaires pouvant utiliser des pistes très courtes et peu aménagées, qui lui permet de desservir plus de 20'000 aéroports et aérodromes dans le monde. Il peut aussi servir d'avion cargo ou d'évacuation médicale (ambulance) et offre une alternative aux appareils de l'américain Cessna ou du brésilien Embraer.

Pour l'année en cours, Pilatus prévoit de livrer encore 40 nouveaux PC-24, puis 50 en 2020. "La demande est phénoménale", se réjouit Oskar Schwenk, président du conseil d'administration, dans le communiqué de la société. "La clientèle est très diversifiée et provient du monde entier. Cela confirme notre stratégie."

Pilatus a reçu les certifications nécessaires en Europe et aux Etats-Unis pour les décollages et atterrissages sur des pistes naturelles. Des extensions pour des autorisations sur des pistes en herbe sont en cours.

Les premières commandes avaient été passées en 2014, mais l'entreprise a ensuite fermé les réservations dans l'attente des premières évaluations des performances de l'appareil.

Désormais, le "carnet de commandes est à nouveau ouvert, avec effet immédiat", relève le communiqué. Le prix de base de l'appareil se monte à 10,7 millions de dollars (environ 11 millions de francs). Les avions commandés aujourd'hui seraient délivrés fin 2020-début 2021.

Le constructeur a annoncé au début du mois avoir dépassé le milliard de francs de chiffre d'affaires en 2018 (1,09 milliard). Le résultat opérationnel a atteint 157 millions de dollars. La division Aviation générale porte désormais les ventes, tandis que la division militaire perd de son importance.(awp)






 
 

AGEFI



...