Les jets veulent émettre moins de CO2 mais pas à n’importe quel prix 

mercredi, 30.09.2020

L’aviation d’affaires est prête à réduire son empreinte carbone. La taxe souhaitée par le Conseil national va trop loin, estiment cependant plusieurs acteurs du secteur.  

Stéphanie Giroud

La Norvège est le premier pays à ajouter une exigence de quota à partir de 2020 avec 0,5 % de carburant durable sur le volume annuel de kérosène. (Keystone)

Pas encore remise de la crise du coronavirus, l'aviation d'affaires fait face à un nouvel obstacle. Le secteur est dans la ligne de mire des parlementaires dans le cadre de la révision de la loi sur le CO2. Le 10 septembre, le Conseil national a décidé d'imposer une redevance entre 500 et 5000...






 
 

AGEFI



...