La Finma autorise FINcontrol en tant qu'organisme de surveillance

mercredi, 30.09.2020

L'Autorité fédérale de surveillance des marchés financiers (FINMA) a autorisé FINcontrol, à Zoug, en tant que quatrième organisme de contrôle des gestionnaires de fortune et trustees.

FINcontrol, à Zoug a obtenu mercredi son autorisation en tant que quatrième organisme de contrôle des gestionnaires de fortune et trustees. Le gendarme des marchés financiers helvétiques indique traiter une dernière requête en vue de l'octroi d'une autorisation comme organisme de surveillance. Jusqu'à présent, la FINMA a autorisé en tant qu'organisations de surveillance l'Organisme de Surveillance des Instituts Financiers" (OSIF) et l'Organisme de Surveillance pour Intermédiaires Financiers & Trustees (SO-FIT), toutes deux à Genève, ainsi que l'Organisation de Surveillance Financière (OSFIN), à Neuchâtel. 

Les nouvelles règles en matière de surveillance des gestionnaires de fortune et des trustees sont liées à la mise en oeuvre de la loi sur les établissements financiers (LEFin) et de celle sur les services financiers (LSFin).

Les gestionnaires de fortune indépendants et les trustees doivent obtenir d'ici fin 2022 une autorisation de la Finma et prouver leur affiliation à un organisme de surveillance. Ce dernier doit vérifier qu'ils remplissent les obligations découlant de la LEFin, de la LSFin et de la loi sur le blanchiment d'argent.(AWP)

>>Lire aussi: La surveillance des gérants de fortune ne va guère se consolider






 
 

AGEFI



...