Swiss voit sa rentabilité impactée par les coûts de maintenance

jeudi, 07.11.2019

L'augmentation des coûts de carburant et de maintenance de même que la pression continue sur les recettes de l'activité passagers ont fait chuter la rentabilité de la compagnie aérienne Swiss.

Swiss a notamment dû effectuer pour la première fois des travaux d'entretien périodique sur sa flotte modernisée.(Keystone)

La compagnie aérienne Swiss a essuyé sur les neuf premiers mois de l'année un recul de la rentabilité, impactée notamment par les coûts de maintenance et la pression sur les prix. Les objectifs financiers pour l'ensemble de l'année ont été confirmés.

"L'augmentation des coûts de carburant et de maintenance a été déterminante, de même que la baisse de la demande de fret et la pression continue sur les recettes de l'activité passagers", a souligné jeudi la compagnie nationale helvétique, filiale du groupe allemand Lufthansa.

Swiss a notamment dû effectuer pour la première fois des travaux d'entretien périodique sur sa flotte modernisée.

Entre janvier et fin septembre, les recettes ont progressé de 1% sur un an à 4,05 milliards de francs. Le bénéfice d'exploitation (Ebit) a par contre chuté de 11% à 490 millions sur la période, a précisé Swiss jeudi dans un communiqué.

Malgré ces difficultés, Swiss a réussi à transporter plus de passagers sur les neuf premiers mois de l'année, leur nombre augmentant de 4,4% à 14,3 millions. En parallèle, le nombre de vols opérés a crû de 5,4% et le taux de remplissage a atteint 84,2% (+0,2 point de pourcentage).

Le directeur financier de Swiss, Michael Niggermann, a indiqué continuer "à viser une marge Ebit ajustée à deux chiffres pour l'ensemble de l'année 2019", ajoutant être "conscient de l'ambition de cet objectif".

La compagnie aérienne veut également poursuivre son effort de modernisation de la flotte. A partir de 2022, elle compte réaménager les cabines de 14 Airbus long-courrier A330. Au premier trimestre 2020, Swiss mettra également en service deux Boeing 777-300ER, ainsi que le premier A320neo (modèle remotorisé en moins gourmand en carburant).

Lufthansa dans la tourmente

 

La maison-mère Lufthansa n'a pas non plus été en forme. Le groupe aérien a publié un Ebit ajusté en baisse de 7,1% à 1,3 milliard d'euros au troisième trimestre et annoncé de nouveaux programmes d'économies dans certaines filiales.

Sur le trimestre, la facture du carburant a dépassé de 171 millions d'euros (187,9 millions de francs) le montant de l'année précédente, ce qui n'a pu être "compensé qu'en partie par des réductions de coûts dans d'autres domaines", selon Lufthansa.

Ce dernier a annoncé un nouveau programme visant 90 millions d'euros d'économies supplémentaires pour Austrian Airlines passant par un remplacement de certains types d'avions et une augmentation de la productivité en parallèle d'une "baisse des coûts du personnel".

La compagnie autrichienne va supprimer entre 700 et 800 emplois, soit 10% de ses effectifs, dans le cadre d'un programme d'économies pour faire face à la concurrence des compagnies à bas coûts.

Lufthansa faisait par ailleurs face depuis jeudi à une grève "massive" du personnel de cabine, qui a contraint la compagnie à annuler au total 1300 vols sur deux jours, affectant 180'000 passagers. L'impact de ce mouvement social sur les aéroports de Zurich et Genève n'était pas connu dans l'immédiat.(awp)






 
 

AGEFI




...