AXA Winterthur se lance dans la santé

jeudi, 03.08.2017

L'assureur AXA Winterthur a dégagé au 1er semestre 2017 un bénéfice net de 410 mio CHF, en hausse de 10,5% en rythme annuel. Le groupe AXA a également annoncé son entrée sur le marché de la santé, dans le cadre de sa réorientation stratégique.

AXA a fait en juillet ses premiers pas sur le marché de la prévoyance santé. 8Keystone)

Au cours du premier semestre, le volume d'affaires de l'assureur AXA Winterthur s'est contracté de 2,9% à 8'43 milliards de francs. Les primes brutes de l'assurance dommages (non-vie) se sont étoffées de 1,3% pour atteindre 3,10 milliards, et le ratio combiné (différence entre les primes encaissées et les indemnités versées) dans ce segment a pu être ramené à 85,4% (-0,1 point).

Dans l'assurance vie, les primes collectives se sont repliées de 5,2%, repassant sous la barre des 5 milliards à 4,88 milliards  de francs. L'assureur winterthourois explique ce recul par "la politique de souscription sélective qui a été appliquée de manière stratégique dans l'assurance complète".

Les primes brutes dans les activités vie individuelle se sont elles aussi contractées, de 4,4%, à 440 millions, en raison "des conditions de marché difficiles dues au faible niveau des taux d'intérêt".

Le bénéfice opérationnel sous-jacent du groupe a grappillé 0,2% pour s'établir à 446 mio CHF. La performance d'AXA est d'autant plus remarquables que les intempéries ont grevé les résultats à hauteur de 13 mio CHF.

Premier prestataire de prévoyance globale

AXA a également annoncé avoir fait en juillet ses premiers pas sur le marché de la prévoyance santé, une étape importante dans la réalisation de (la) Stratégie 2020", à en croire son directeur général (CEO) Antimo Perretta, cité dans le communiqué. L'assureur devient le premier le premier prestataire à proposer une prévoyance globale sur le marché suisse.

L'entreprise propose désormais des assurances-maladie complémentaires et des services numériques axés sur la prévoyance santé. Ceux-ci permettent notamment aux clients de choisir une assurance-maladie obligatoire "optimale" et revendiquent une indépendance totale des caisses-maladies, dans la mesure où aucune commission de courtage n'est prélevée.

S'il ne fournit pas d'objectifs chiffrés, celui qui se veut "premier assureur de Suisse" dit vouloir développer des produits et des services innovants dans les domaines de la mobilité et de la prévoyance santé, censés "couvrir intégralement les besoins des clients".

De son côté, la maison-mère française AXA a publié un bénéfice net semestriel de 3,3 milliards d'euros, en hausse de 2% sur un an, un résultat supérieur aux projections des analystes sollicités par Factset, qui tablaient en moyenne sur un montant de 3,13 milliards.

Le chiffre d'affaires du groupe est resté stable à 54,28 milliards  d'euros, alors que le ratio combiné a pu être réduit de 0,3 point, à 96,1%. (awp)


 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...