Le dernier tweet d'Elon Musk sur Twitter

samedi, 02.11.2019

Las des scandales provoqués par ses tweets, Elon Musk a annoncé qu'il quitte le réseau social Twitter.

Elon Musk affectionnait particulièrement ce moyen de communiquer directement avec le public. (Keystone)

Elon Musk, le patron du constructeur automobile Tesla, a annoncé vendredi en quelques tweets laconiques qu'il quittait le réseau social Twitter, sans revenir sur les nombreux scandales qu'il y a suscités par ses messages controversés ces dernières années.

"Pas sûr que Twitter soit bien", "Reddit a l'air encore bien" et "Je me déconnecte", a tweeté le fantasque milliardaire, sans donner plus d'explication.

D'ordinaire, Elon Musk affectionne particulièrement ce moyen de communiquer directement avec le public. Il poste des messages tous les jours, plusieurs fois par jour, principalement sur son entreprise mais aussi des plaisanteries et commentaires sur toutes sortes de sujets.
Mais le gendarme américain de la Bourse (SEC) lui reproche d'avoir multiplié des tweets dont le contenu était susceptible de tromper les investisseurs et d'influencer le cours de l'action Tesla.

Le bras de fer entre le patron et la SEC est né après un tweet du 7 août 2018 où l'entrepreneur assurait disposer des financements appropriés pour sortir Tesla de la cotation en Bourse.
Cette déclaration avait fait flamber l'action et fait perdre beaucoup d'argent à des investisseurs ayant parié sur l'effondrement du groupe.

Les deux parties avaient conclu un accord à l'amiable en octobre 2018. Quelques jours après, M. Musk avait qualifié sur Twitter la SEC de "Commission d'enrichissement des spéculateurs".
Au printemps dernier, après une nouvelle déclaration trompeuse, cette fois sur le nombre de voitures que Tesla allait produire en 2019, un nouvel accord est trouvé avec l'autorité des marchés financiers: le cofondateur de Tesla accepte de faire valider ses messages liés au constructeur de véhicules électriques avant de les publier.

Mais ses déclarations à l'emporte-pièce sur le réseau social lui ont valu une autre affaire judiciaire, en parallèle.

Il est poursuivi en diffamation par un spéléologue britannique qu'il avait qualifié de pédophile sur Twitter.

Elon Musk s'en était pris à ce scientifique après que celui-ci avait qualifié de "coup de pub" l'offre avortée du patron de Tesla d'envoyer un sous-marin miniature pour aider au sauvetage des 12 jeunes pris au piège par la montée des eaux.

Face au tollé provoqué par ses commentaires sur Twitter, le patron avait présenté ses excuses au spéléologue et effacé les messages injurieux.

Son troisième - et pour l'instant dernier - tweet, "going offline" ("je me déconnecte"), a suscité plus de 2.700 réponses en 5 heures, avec des messages allant de la tristesse ("tu nous manques déjà"), à l'humour (une photo de salut militaire) et au désespoir ("Dieu nous a abandonnés"). (awp)






 
 

AGEFI




...