2018, une année faste pour un tourisme suisse qui revient de loin

mardi, 26.02.2019

L'année 2018 a été fructueuse pour le tourisme suisse, avec une hausse des visiteurs en provenance de l'ensemble des pays. Pour autant, les progrès doivent être relativisés, dans la mesure où la branche revient de loin.

Suisse Tourisme rappelle que depuis 2008 les régions de montagne ont essuyé un repli continu des visiteurs en provenance d'Europe. (Keystone)

Le tourisme suisse a eu chaud. 2018 a été une année fructueuse, mais cette embellie n'est qu'une "première étape", a estimé Suisse Tourisme mardi lors de sa conférence de presse annuelle à Zurich.

En 2018, les nuitées hôtelières ont progressé de 3,8% à 38,8 millions. Si les hôtes suisses ont contribué à cette hausse (2,9%), l'exercice a été marqué par le retour des touristes européens (+3,7%), notamment d'Allemagne, de France et du Royaume-Uni.

Si ces chiffres confirment la reprise entamée en 2017, Suisse Tourisme rappelle que depuis 2008 les régions de montagne ont essuyé un repli continu des visiteurs en provenance d'Europe.

Ainsi, par rapport aux chiffres de 2008, l'organisation souligne un "écart considérable" de 43% pour les nuitées de ces voyageurs. Elle insiste également sur la nécessité de poursuivre les efforts de promotion pour "soutenir la croissance et renouer avec la prospérité des années d'avant 2008".

Sur les marchés lointains, le tourisme suisse a profité l'année dernière de la forte progression des visiteurs en provenance d'Amérique du Nord, et plus particulièrement des Etats-Unis (+10,1%), qui est le deuxième pays de provenance des voyageurs après l'Allemagne.

De fortes hausses ont également été comptabilisées pour l'Asie du sud-est, l'Inde et la Chine. Les efforts consentis sur les marchés lointains ont permis de compenser en partie la diminution des hôtes européens, se félicite l'organisation.

Pour l'année en cours, Suisse Tourisme table sur une progression des nuitées hôtelières de l'ordre de 2,8%. Les marchés lointains devraient inscrire la croissance la plus dynamique (+4,4%) tandis que les hôtes européens (+2,2%) et suisses (+2%) soutiendront également la performance, a précisé Suisse Tourisme.

En outre, le premier bilan des vacances de février est positif, grâce à de bonnes conditions d'enneigement. Les prestataires touristiques s'attendent en moyenne à une croissance de 4,3% supérieure par rapport à la même période en 2018.(awp)






 
 

AGEFI



...