Pascal Couchepin s'oppose à la Stratégie énergétique

samedi, 15.04.2017

L'ancien conseiller fédéral Pascal Couchepin rejoint le camp des opposants à la Stratégie énergétique 2050, en votation le 21 mai.

Pascal Couchepin est opposé au versement de subventions aux sociétés qui possèdent des concessions, comme des centrales nucléaires ou des barrages.

L'ancien conseiller fédéral Pascal Couchepin se dit contre le versement de subventions aux sociétés qui possèdent des concessions, comme des centrales nucléaires ou des barrages.

"Je dis non à la logique du subventionnement permanent et généralisé", fait valoir le PLR, lors d'un entretien avec Le Temps, publié samedi. "Les propriétaires des barrages auraient dû constituer des réserves quand ils ont réalisé des bénéfices. Mais le mécanisme de financement des barrages ne les a pas incités à le faire", illustre-t-il.

Le Valaisan explique être convaincu par les énergies renouvelables. Mais plutôt que de proposer des aides financières, il plaide pour "encourager les investissements libres des privés".

Très divisé

La Stratégie énergétique vise un tournant vers une Suisse sans énergie nucléaire. Aucune nouvelle centrale ne devrait être construite.

L'énergie de l'atome devrait être progressivement remplacée par celle produite par le vent, le soleil, l'eau ou les déchets. La loi adoptée l'automne dernier par le Parlement a été attaquée en référendum par l'UDC et une minorité PLR/PDC.

Le Parti libéral-radical est très divisé sur la question. Il a soutenu du bout des lèvres la loi de Doris Leuthard lors de l'assemblée des délégués début mars.

Le PLR s'était déjà montré très divisé lors des débats aux Chambres fédérales. Sa présidente Petra Gössi y est elle-même opposée.(awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...