Ricardo Payro: «C'est un gaspillage de ressources et d'énergie»

mardi, 05.12.2017

L'AGEFI a posé dix questions à ses contributeurs sur le bitcoin afin d'offrir une véritable plateforme d’échange d’avis contradictoires pour se faire une meilleure idée de la nature du potentiel de la cryptomonnaie.

Ricardo Payro*

Ricardo Payro.

Considérez-vous que le bitcoin s’appuie sur des fondements solides ou qu'il est au contraire purement spéculatif?

Est-il vraiment besoin d'argumenter? Le bitcoin ne possède aucun des attributs qui pourraient en faire un actif réel ou une monnaie: il ne repose sur rien, est opaque, n'est effectivement utilisé pour des transactions que par des fraudeurs et criminels de toute sortes, n'est pas garanti par une entité solide comme un Etat, est extrêmement volatil, et ne permet pas la transmission en cas de décès, etc.
L'argument qui consiste à dire que le bitcoin est intéressant parce que la technologie qui le sous-tend (la blockchain) est promise à un brillant avenir revient à dire qu'un billet de Monopoly est un investissement intéressant parce que l'imprimerie est une innovation majeure.
J'ajoute que les médias qui contribuent à faire monter la sauce devraient penser un peu plus à leur responsabilité. Pourquoi pas une rubrique sur le racket, la prostitution ou le crack? C'est fou comme on peut gagner de l'argent avec ça…

Quelle est l'interprétation que vous donnez au fait que la quantité de bitcoin core est limitée? Est-il correct de parler d'une monnaie?

Le fait que la quantité de bitcoin soit limitée est un critère de plus pour lui refuser l'appellation de monnaie. La quantité d'une monnaie doit pouvoir s'adapter à la croissance de l'économie. C'est pour cela qu'on a renoncé à l'étalon-or.

La complexité et les ressources exigées pour le mining de bitcoins donnent-elles une valeur intrinsèque à cette monnaie?

Au contraire, c'est un gaspillage de ressources et d'énergie et une incitation au hacking. La valeur d'un billet de banque ne se mesure pas à la valeur du papier sur lequel il est imprimé.

Au vu des ressources actuellement nécessaires pour le mining, n'y a-t-il pas le risque que le pouvoir sur le bitcoin se trouve dans les mains de seulement quelques mineurs?

Bien sûr. Mais si encore c'était le seul risque...

Quelle est l'attitude que les banquiers centraux devraient adopter vis-à-vis du bitcoin, selon vous?

Les interdire comme le jeu de l'avion ou tout au moins s'exprimer publiquement contre.

L'Etat et/ou les autorités de surveillances devraient-ils intervenir pour protéger les investisseurs en bitcoin?

Non, sauf en l'interdisant comme un danger public.

Les monnaies numériques vont-elles remplacer à terme les monnaies traditionnelles?

Les monnaies traditionnelles sont déjà numériques. Les billets et pièces ne représentent qu'une faible part des transactions.

Mais c'est un danger: les cartes de crédit et autres moyens de paiement électroniques sont privés. Il faudrait un moyen de paiement électronique public.

Jusqu'où le cours du bitcoin vis-à-vis du dollar peut-il encore monter selon vous et cette hausse doit-elle forcément se terminer de manière brutale, par l'éclatement d'une bulle?

L'éclatement de la bulle est inévitable. J'espère juste que ce soit vite pour éviter que trop de gens mal informés ne soient séduits par l'appât du gain et que la chute déclenche une crise majeure par contagion.
*Économiste de formation, Ricardo Payro a fondé son agence spécialisée dans la communication financière en 2013.

Et vous qu’en pensez-vous? 

Considérez-vous que le bitcoin s’appuie sur des fondements solides ou qu’il est au contraire purement spéculatif?

Nous souhaiterions connaître votre avis et vous faire réagir pour notre nouvelle chronique qui se veut un observatoire «Agefi bitcoin crowd-survey». Sa vocation est d’offrir une véritable plateforme d’échange d’avis contradictoires au sujet du bitcoin. Les contributions régulières sur cet observatoire visent à permettre aux lecteurs d’avoir un véritable suivi de l’actualité bitcoin, et de se faire une idée de sa nature et de son potentiel.

Nous avons préparé un petit questionnaire. Pouvez-vous prendre un peu de temps pour y répondre ? 


 

 
 

 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01



...