La compagnie Skywork Airlines cesse ses activités

jeudi, 30.08.2018

L'aéroport de Berne-Belp a perdu son principal client: la compagnie aérienne régionale suisse SkyWork est en faillite. Elle a définitivement fermé ses portes mercredi soir. Plus d'une centaine d'employés et 11'000 passagers sont touchés.

SkyWork Airlines a rendu de son propre chef sa licence d'exploitation à l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC).(keystone)

SkyWork Airlines a annoncé dans un communiqué avoir cessé ses activités après le dernier atterrissage mercredi. Les négociations avec un partenaire potentiel ayant échoué, la compagnie se retrouve dans l'incapacité de fournir les garanties financières nécessaires.

Le dernier vol de la compagnie, de son petit nom SX0207, a atterri à 22h20, dans la capitale, selon les informations de l'aéroport de Berne. L'appareil avait décollé de Hambourg, dans le nord de l'Allemagne.

Dans la foulée de cet atterrissage, la compagnie aérienne a annoncé la fin de ses activités. Après l'échec des négociations avec un partenaire potentiel, les conditions économiques nécessaires à la poursuite de l'activité ne sont plus réunies, écrit la société.

SkyWork Airlines a rendu de son propre chef sa licence d'exploitation à l'Office fédéral de l'aviation civile (OFAC), selon son communiqué diffusé en fin de soirée. Vu son surendettement, la société bernoise va informer le juge des faillites qui décidera de la suite de la procédure.

SkyWork employait plus de cent employés et exploitait six avions à turbopropulseur Saab 2000. Avec ces appareils, la compagnie aérienne a desservi 22 destinations européennes au cours de l'été.

Hotline ouverte

La suspension des opérations aériennes affecte directement environ 11'000 passagers déjà munis de billets pour des vols futurs, peut-on lire sur le site de l'OFAC. L'autorité de surveillance a d'ores et déjà publié des informations sur sa page d'accueil destinées à ces voyageurs. Elle a aussi mis en place une hotline qui sera en fonction jeudi dès 07h00.

L'aéroport recommande aux passagers de SkyWork de ne pas se présenter sur le site et de contacter immédiatement leur bureau de réservation. Il offre néanmoins aux clients qui viendraient à l'aéroport une assistance pour d'autres options de voyage et, si nécessaire, un transfert gratuit vers la gare de Berne.

La direction de SkyWork Airlines tient à remercier les passagers qui ont fait confiance à la "dernière compagnie aérienne authentiquement suisse" pendant ses sept ans de service. Ce remerciement s'adresse également à tous les employés et aux partenaires de SkyWork Airlines.

Pas menacé

Avec la faillite de SkyWork, l'aéroport de Berne perd son client le plus important et une grande partie de son chiffre d'affaires d'un seul coup. La compagnie aérienne exploitait près de 60% de tous les vols à l'aéroport de la capitale.

L'existence de l'aéroport n'est pas directement menacée par le départ de la compagnie aérienne régionale, a annoncé l'opérateur aéroportuaire dans la nuit de jeudi. La cessation des opérations de SkyWork Airlines entraîne à court terme une perte de vols réguliers et une baisse significative des ventes de l'aéroport, indique le message.

Mais le conseil d'administration et la direction de l'aéroport ont déjà prévu des mesures et sont en contact avec plusieurs compagnies aériennes. Le but étant de maintenir le plus rapidement possible les destinations les plus demandées depuis et à destination de Berne.

Cette mise en oeuvre dépendra des résultats des efforts d'acquisition des compagnies aériennes, indique le communiqué.

La demande existe

Les vols d'été avec Helvetic Airways au départ de Berne restent inchangés, note également l'aéroport. Helvetic vole de Berne vers des destinations de vacances en Italie, Espagne, France et Grèce.

L'exploitant de l'aéroport reste par ailleurs convaincu de la nécessité des vols réguliers au départ de Berne. Les dernières années ont montré qu'il existe une demande pour une offre de vols de ligne réguliers et charters. Environ trois millions de personnes vivent dans la zone de chalandise de l'aéroport et quelque 4000 sociétés y opèrent. Le volume annuel de passagers atteint près de 300'000 passagers.

Fondée en 1983 à Berne comme école d'aviation, la compagnie a plusieurs fois été menacée de faillite depuis sa création.(ats)






 
 

AGEFI




...