Les pertes des entreprises cotées sur SIX se creusent

jeudi, 30.04.2020

L’actualité des sociétés cotées à la Bourse de Zurich est chargée, ce jeudi. En parallèle, la place financière attend une décision de la BCE sur ses taux d’intérêts.

. Sur les trente principales valorisations, 22 reculaient et huit progressaient encore, ce jeudi matin. (Keystone)

La Bourse suisse restait sur la défensive jeudi à l'approche de la mi-journée. Dans une actualité conjoncturelle déjà chargée, et dans l'attente d'une décision de la Banque centrale européenne (BCE) sur ses taux d'intérêts, pas moins de six des trente principales valorisations de la place zurichoise ont publié leurs résultats pour le premier trimestre de 2020 en plus d'une poignée de sociétés du marché élargi. Les présentations du jour ont eu des effets pour le moins variés sur les cours.

La zone euro confirme par ailleurs les effets délétères de la pandémie sur l'économie du Vieux continent, avec notamment un recul de près de 4% du PIB dès le premier trimestre de l'année en cours. Evoquant des mesures fiscales et monétaires "sans précédent" pour faire face à des défis non moins inédits, J. Safra Sarasin souligne que les marchés actions ont déjà récupéré entre 20 et 30% depuis leur dégringolade de la mi-mars.

A 11h08, le Swiss Market Index (SMI) abandonnait 0,67% à 9798,91 points, le Swiss Leader Index (SLI) 0,68% à 1435,92 points et le Swiss Performance Index (SPI) 0,53% à 12'098,42 points. Sur les trente principales valorisations, 22 reculaient et huit progressaient encore.

Clariant (-5,7%) tenait fermement la lanterne rouge après avoir manqué le coche sur les trois premiers mois de l'année et prévenu que les cessions en cours risquaient de s'éterniser quelque peu. Swiss Life (-3,4% ou 12,20 francs) et Lonza (-1,6% ou 6,70 francs) sont traités hors dividendes de respectivement 20 et 2,75 francs. SGS (-2,7%) a assisté à une dégradation de sa recommandation par Credit Suisse. Swisscom (-1,5%) a évité les écueils sur les trois premiers mois de l'année et confirmé ses ambitions pour l'ensemble de l'exercice.

Geberit par contre (+5,4%) profitait pleinement d'une performance trimestrielle meilleure qu'escompté pour caracoler seul en tête d'indice. Lafargeholcim (+0,5%) capitalisait également sur ses résultats intermédiaires, quoi que dans une moindre mesure. Sur le marché élargi, les investisseurs semblaient de pas tenir rigueur à Straumann (+0,4%) pour avoir manqué le coche au 1er partiel. Helvetia (-1,8%) et Bâloise (-1,4%) ont esquissé l'impact estimé de la pandémie de coronavirus sur leurs taux de solvabilité. Leonteq (+1,3%) a enrôlé un nouvel émetteur de produits structurés avec la Banque cantonale de Bâle. (AWP)






 
 

AGEFI



...