L'actionnaire américain d'Avaloq souhaite se retirer

lundi, 22.06.2020

La société d'investissement américaine Warburg Pincus veut se séparer du groupe schwytzois Avaloq.

En mars 2017, Warburg Pincus avait acquis 35% des parts d'Avaloq et avait élargi sa participation en novembre de la même année.

L'américain Warburg Pincus, qui contrôle 45% du développeur de logiciels bancaires Avaloq, souhaite se retirer du groupe schwyzois, révèle le portail financier Finews dans un article publié lundi. Une option de sortie avait déjà été recherchée à l'automne 2019.

Un processus de vente formel n'a pas été lancé car il n'y a pas d'urgence à vendre la participation, a précisé un porte-parole de Warburg Pincus, entreprise spécialisée dans les investissements sur le marché du placement privé.

En mars 2017, Warburg Pincus avait acquis 35% des parts d'Avaloq et avait élargi sa participation en novembre de la même année en rachetant les 10% détenus par Raiffeisen Suisse.

À l'époque, l'objectif de l'investissement était d'accélérer la stratégie de croissance sur le long terme et d'introduire Avaloq en Bourse. Entretemps, Warburg Pincus a enterré ses plans, précise Finews. (awp)






 
 

AGEFI



...