Siegfried entre dans une nouvelle dimension et ravit les investisseurs

mardi, 29.09.2020

L'action Siegfried a débuté en fanfare la séance boursière de mardi suite à la reprise de deux usines espagnoles de Novartis spécialisées dans l'encapsulage et le conditionnement de substances.

Siegfried atteint par le biais de cette reprise une masse critique, sans se priver de la possibilité de procéder à d'autres acquisitions.(Keystone)

Le sous-traitant argovien de l'industrie pharmaceutique Siegfried prévoit de franchir dès l'an prochain la barre du milliard de francs de chiffre d'affaires, grâce à la reprise de deux usines espagnoles de Novartis spécialisée dans l'encapsulage et le conditionnement de substances. Dans les premiers échanges, la nominative Siegfried s'appréciait de 6,2% à 610 francs, à contre-courant d'un SPI en retrait de 0,42%.

La contribution des nouveaux sites au chiffre d'affaires doit avoisiner les 150-160 millions de francs et leur marge brute opérationnelle les 18-19%, calcule Baader Helvea dans un commentaire. Le montant de la transaction est subséquemment devisé entre 100 et 120 millions.

Siegfried atteint par le biais de cette reprise une masse critique, sans se priver de la possibilité de procéder à d'autres acquisitions, salue le courtier genevois qui campe sur sa recommandation d'achat et son objectif de cours de 557 francs.

Vontobel soupçonne une sous-utilisation par Novartis des deux usines espagnoles, à laquelle Siegfried devra désormais remédier en conquérant de nouveaux clients. La banque de gestion zurichoise applaudit les fondamentaux de cette transaction, mais suivra de près le délicat processus d'intégration. La recommandation neutre est reconduite, mais l'objectif de cours de 367 francs fait l'objet d'un réexamen.

Les capacités de production de comprimés, pour l'heure concentrées sur l'île de Malte et plafonnée à 1,2 milliard d'unités par année, doivent être étendue à 4 milliards et concrétiser ainsi une vieille ambition de Siegfried, rappelle la Banque cantonale de Zurich.

Les recettes de l'unité Drug Products - plus modeste que la subdivision dédiée au substances actives - vont passer de 200 à 350 millions de francs, anticipe l'établissement cantonal, qui reconduit sa recommandation d'achat.(AWP)






 
 

AGEFI



...