Julius Bär malmené à la Bourse suisse

lundi, 04.02.2019

L'action Julius Bär a lâché 3,3% ce lundi matin à la Bourse suisse après l'annonce de ses résultats 2018.

Les résultats 2018 de Julius Bär ont très largement déçu les prévisionnistes. (Keystone)

La nominative Julius Bär était très chahutée lundi peu après l'ouverture de la Bourse suisse. Les résultats 2018 du groupe bancaire zurichois ont très largement déçu les prévisionnistes, en dépit d'une hausse modérée du résultat net.

Vers 9h25, l'action lâchait 3,3% à 38,25 francs et était la lanterne rouge dans un indice SMI dans le rouge (-0,33%).

>> Lire aussi: Julius Bär a souffert en 2018 et réduit de 2% ses effectifs

Les commentaires des analystes étaient fort peu élogieux. Baader Helvea parle de déception et qualifie la performance annuelle de faible. La marge brute, le niveau du ratio coût-revenus et le bénéfice avant impôts sont pointés du doigt par l'analyste Tomasz Grzelak. Les objectifs à moyen terme sont "prudents".

Ces résultats devraient inciter les marchés à raboter leurs estimations, des abaissements qui ne devraient toutefois pas dépasser les 5% grâce au programme d'économies annoncé en matinée.

A la lumière de ces chiffres, les investisseurs devraient continuer malgré tout à déconsidérer le titre Julius Bär, selon le spécialiste.

Vontobel livre un commentaire assez neutre, se bornant à énumérer les indicateurs qui sont inférieurs aux attentes. Rare exception, le dividende est conforme aux prévisions de la banque zurichoise.

UBS relève que le deuxième semestre a déçu les attentes, avec un bénéfice net en chute de 18% sur un an à 330 millions de francs. La grande banque maintient cependant sa recommandation d'achat.

La Banque cantonale de Zurich (ZKB) ne mâche pas ses mots. "Les résultats sont décevants sur toute la ligne", écrit-elle. Certes, l'évolution négative pouvait être prévue après les ajustements communiqués après dix mois. Mais l'ampleur de l'impact est étonnante. L'établissement manifeste notamment sa déception quant à l'évolution des recettes, en baisse de 12% au deuxième semestre par rapport au premier. (awp)






 
 

AGEFI



...