Fragile accord en Syrie

dimanche, 07.05.2017

L'accord signé par la Russie, l'Iran et la Turquei a pris effet samedi.

Le président turque s'entretient avec Boris Eltsine. L'accord prévoit la création de quatre "zones de désescalade" en Syrie.

Les violences étaient en recul samedi dans plusieurs provinces de Syrie au début de la mise en place d'un accord conclu entre Moscou, Téhéran et Ankara en vue d'une trêve durable dans ce pays en guerre.

Le début de ce processus intervient deux jours après la signature à Astana par la Russie et l'Iran, alliés du régime de Bachar al-Assad, et la Turquie, soutien de la rébellion, d'un mémorandum prévoyant la création de quatre "zones de désescalade" en Syrie.

Plusieurs accords de trêve ou de cessez-le-feu ont échoué en six ans de guerre.

L'accord a commencé à être appliqué samedi à minuit mais le mémorandum n'entrera réellement en vigueur que le 4 juin, lorsque les zones seront délimitées avec précision, pour une durée de six mois renouvelable.


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...