Puces: la paix avec Apple rapportera au moins 4,5 milliards à Qualcomm

jeudi, 02.05.2019

L'accord signé avec Apple pour solder deux ans de guerre juridique autour du prix de ses licences rapporterait au fabricant de puces Qualcomm entre 4,5 et 4,7 milliards de dollars pour le trimestre en cours.

Selon Qualcomm, Apple abusait de sa position de force et engageait des poursuites pour négocier les prix à la baisse.(Keystone)

Le fabricant de puces Qualcomm a indiqué mercredi que l'accord signé avec Apple pour solder deux ans de guerre juridique autour du prix de ses licences lui rapporterait entre 4,5 et 4,7 milliards de dollars pour le trimestre en cours.

Le groupe a publié un chiffre d'affaires de 5 milliards de dollars pour les trois premiers mois de 2019, mais prévoit pour le trimestre en cours (avril-juin) des revenus situés entre 9,2 et 10,2 milliards, dont 4,5 à 4,7 milliards "résultant" de cet accord prévoyant notamment un "paiement de la part d'Apple", selon son communiqué de résultats trimestriels.

Sa prévision de chiffre d'affaires comprend aussi de nouvelles royalties versées par Apple et d'autres fabricants, en vertu du nouveau contrat qui les lie, est-il précisé.

Les deux groupes ont mis fin mi-avril --au lendemain de l'ouverture d'un procès à San Diego-- à leur conflit qui durait depuis deux ans autour des sommes demandées par Qualcomm aux fabricants de smartphones pour l'usage de ses puces de connexion, qui relient les smartphones aux réseaux télécoms et internet.

Selon Apple, Qualcomm profitait de sa double position, de fabricant de puces et de détenteur des brevets, pour demander des sommes astronomiques.

Pour Qualcomm, Apple abusait de sa position de force et engageait des poursuites pour négocier les prix à la baisse.

L'accord mettait fin à toutes les poursuites engagées de part et d'autre. Outre le versement d'une somme par Apple à Qualcomm pour solder les litiges, l'accord amiable comprenait aussi un contrat sur six ans sur les licences à compter d'avril 2019, renouvelable pour deux ans, ainsi qu'un accord "pluriannuel" de fourniture de puces.
Aucun élément financier n'avait alors été donné.

A la faveur de cet accord, Qualcomm redevenait un fournisseur d'Apple, après une interruption due à leur conflit.(awp)






 
 

AGEFI



...