La transformation digitale du secteur de l’immobilier

jeudi, 05.12.2019

Sami Baruh*

Sami Baruh

Au cours de la dernière décennie, le secteur de l’immobilier a connu de nombreux bouleversements avec l’arrivée de la «property technology» ou Proptech, qui désigne la transformation du marché immobilier avec des technologiques innovantes.

Crowdfunding immobilier

L’immobilier fintech (Real Estate FinTech) s’est considérablement développé au cours des dernières années, notamment avec le crowdfunding ou financement participatif. Celui-ci a permis de démocratiser l’accès à la pierre en diminuant l’investissement minimum et en facilitant les transactions grâce à la technologie. 

Le crowdfunding immobilier consiste à réunir plusieurs investisseurs en ligne afin de leur permettre d’acquérir ensemble, en copropriété, un immeuble de rendement dans le but de percevoir des revenus locatifs.

Début 2019, Foxstone, plateforme de crowdfunding immobilier leader sur le marché romand, a réalisé une première en Suisse romande, en permettant à 55 investisseurs de tous âges et de tous horizons de devenir les copropriétaires d’un immeuble résidentiel d’une valeur de 6,8 million de francs à Concise (VD). 

La plateforme opérée par Foxstone est conçue pour fluidifier au maximum le processus d’acquisition immobilière en copropriété et diminuer le temps nécessaire à la transaction. En quelques clics, l’utilisateur s’inscrit et sélectionne le bien de son choix; il bénéficie de l’accès à toute la documentation, en toute transparence, et aux démarches d’acquisition par vidéoconférence. Une fois la transaction effectuée, il peut suivre l’évolution de son portefeuille en direct et en ligne. Seuls trois jours suffisent à effectuer une souscription.

La digitalisation facilite grandement les échanges avec les banques et les notaires, qui ont accès à toute la documentation dans un espace sécurisé dédié à chaque transaction. La plateforme offre également un service clé en main allant de la sélection des immeubles à leur gestion courante pour le compte des investisseurs. 

Tokenisation ou titrisation des biens immobiliers?

À l’avenir, la technologie, et plus particulièrement la blockchain, permettra de titriser des parts d’immeubles sous forme de tokens (jetons numériques), qui fonctionneront comme des actions, obligations, contrats de crédit ou autres produits dérivés. Une fois introduits, ils pourront être échangés sur une place de marché dédiée et généreront de la valeur en créant de la liquidité. Garants d’une plus grande transparence, ces tokens seront chargés de toutes les informations essentielles relatives à l’immeuble (titre de propriété, historique des échanges, etc.)

La législation actuellement en vigueur en Suisse ne permet pas de «tokeniser» directement un immeuble, mais des sociétés innovantes font évoluer le cadre légal et ouvrent la voie à des modèles d’affaires inédits en Suisse. L’introduction de tokens dans le marché immobilier débloquera une importante valeur en générant de la liquidité et en apportant une plus grande transparence sur le marché. Il sera effectivement possible d’inclure dans ces tokens toutes les informations essentielles relatives à l’immeuble comme le titre de propriété et l’historique des échanges.

La technologie appliquée au domaine de l’immobilier permettra d’élargir toujours plus la gamme des produits et la qualité des services. Dans ce contexte, les acteurs ayant du mal à se réinventer céderont leurs places à des sociétés portées par l’innovation.

* Relations investisseurs, Foxstone 






 
 

AGEFI




...