La start-up Xsensio reçoit un prêt de 500.000 francs

lundi, 04.02.2019

La start-up Xsensio, basée à l’EPFL Innovation Park, reçoit un prêt de 500.000 francs de la part de la Fondation pour l'innovation technologique (FIT).

SG

Le dispositif développé par Xsensio peut contenir sur une taille miniaturisée un très grand nombre de capteurs ultra sensibles.

La start-up Xsensio, créée en 2014, a convaincu le jury de la Fondation pour l’Innovation Technologique. Elle reçoit un prêt FIT Tech Growth d’un montant de 500.000 francs pour renforcer sa croissance.

La start-up développe la technologie «Lab-on-Skin», une sorte de laboratoire microscopique et portable dont l’objectif est d’assurer un suivi continu de paramètres biochimiques à la surface de la peau pour fournir des informations en temps réel sur notre santé et notre bien-être.

>> Lire aussi: Xsensio révèle l’état de santé en temps réel grâce à sa nanotechnologie

Développé en collaboration avec le Laboratoire des dispositifs nanoélectroniques de l’EPFL dirigé par le professeur Adrian Ionescu, le système permet de récolter en continu la sueur, en se basant simplement sur des forces de microcapillarité, puis de lire et analyser sa composition en temps réel, le tout sur une puce unique mesurant 25 millimètres carrés.

Le dispositif peut contenir sur une taille miniaturisée un très grand nombre de capteurs ultra sensibles. Xsensio peut ainsi mesurer une multitude de biomarqueurs allant des électrolytes et des métabolites aux molécules et protéines. Ce qui permet par exemple de détecter des seuils de déshydratation, de fatigue ou de crampes musculaires, voire bientôt de renseigner les utilisateurs sur des facteurs de risques de maladies.

Un soutien qui tombe à pic

«Ce soutien financier arrive à moment clé pour notre entreprise. Destinés à des fins de développement commercial, les fonds FIT vont nous permettre d’avancer dans la commercialisation de notre plateforme de détection avec comme partenaires des compagnies pharmaceutiques et technologiques et d’accélérer ainsi notre croissance», explique Esmeralda Megally, CEO et co-fondatrice de Xsensio, dans un communiqué.

La start-up compte dans son Board of Advisors des personnalités telles que Bracken Darrell, CEO et président de Logitech, ou le professeur émérite Denis Hochstrasser, ancien vice-recteur et vice-président de l'Université de Genève, chargé du Campus Biotech. 

En janvier dernier, Xsensio, accompagnée de dix autres start-up de l’EPFL, a exposé sa technologie d’avant-garde lors de la première édition du pavillon suisse au CES de Las Vegas.






 
 

AGEFI



...