La start-up Legartis a levé un million de francs

mardi, 10.07.2018

La start-up suisse Legartis, qui met l’intelligence artificielle au service des juristes, obtient un million de francs pour son premier tour de financement.

L'avocat suisse David A. Bloch est le CEO de Legartis.

Legartis, une start-up suisse en droit digital, lance une solution qui automatise l'analyse des documents juridiques afin de rendre le travail juridique beaucoup plus efficace. Lors du premier tour de financement, la start-up, basée à Zurich, a levé un million de francs auprès d'investisseurs.

Le logiciel de la start-up, le "Lifecycle Contract Intelligence Tool", permet aux avocats, aux juristes en entreprise et à d'autres experts qui traitent de grandes quantités de documents, de rechercher, d'évaluer et d'identifier les contrats qui nécessitent une analyse détaillée et/ou des modifications.

Le logiciel analyse de manière extrêmement rapide et automatique les documents juridiques tels que les contrats ou les textes légaux. Grâce à son approche multi-langues et à un niveau de sécurité des données particulièrement élevé, Legartis offre des gains d'efficacité significatifs, en particulier pour les grandes entreprises. 

La jeune pousse a été fondée par l'avocat suisse David A. Bloch et l'avocat allemand Marc Samson-Himmelstjerna, ancien chef du département juridique d'eBay et Groupon en Europe et en Asie, et en collaboration avec l'informaticien Michael Fetzer (précédemment "Lead Engineer" au sein des CFF) ainsi que Dr. Don Tuggener, doctorant en linguistique informatique. La société compte actuellement 20 employés.






 
 

AGEFI



...