G-ray Switzerland: export au Japon du premier détecteur à rayons X

lundi, 03.02.2020

La start-up romande G-ray Switzerland a effectué sa première livraison de détecteurs à rayons X au groupe japonais Hamamatsu Photonics K.K., l’un des leaders mondiaux de la photonique.

MH

Alors que la majorité des détecteurs actuels sont fabriqués à partir de trois composants, les produits G-ray n’en comprennent que deux: l’absorbeur et le circuit électronique.

G-ray Switzerland SA, start-up suisse fondée en 2014, annonce sa première livraison de détecteurs à rayons X, basés sur son innovation technologique latenium, au groupe japonais Hamamatsu Photonics K.K., l’un des leaders mondiaux de la photonique.

Après plus de six années de développement mené par des ingénieurs et médecins suisses et internationaux, G-ray a breveté une technologie permettant d’améliorer significativement la résolution et la vitesse d’acquisition des images produites par rayon X grâce à un processus d’assemblage des semi-conducteurs. 

Alors que la majorité des détecteurs actuels sont fabriqués à partir de trois composants, les produits G-ray n’en comprennent que deux: l’absorbeur et le circuit électronique. La technologie exclusive de G-ray consiste à recréer un mono-composant lors de l’assemblage de ces deux composants. Cette technologie disruptive permet également de réduire de manière notoire les coûts tout en ayant une performance d’acquisition et de résolution d’images radiographiques de très haute qualité.

Un potentiel de développement important dans le domaine industriel et médical 

La technologie de G-ray s’adresse en priorité à l’industrie. Ses détecteurs à rayons X permettront notamment d’appliquer des contrôles de qualité de haute précision sur des pièces de l’industrie automobile et aérospatiale. Appliquée au secteur automobile, cette technologie permettra d’optimiser l’aide à la conduite par radars, capteurs à infrarouge ou encore lidars.

En 2019, le volume du marché d’aide à la conduite était estimé à 30 milliards de dollars, il devrait progresser à 134,9 milliards d’ici à 2027. Le marché des opérations de contrôles non destructifs devrait quant à lui progresser de 2,6 milliards d’USD à 4,7 milliards de dollars en 2025.

Dans le secteur de la santé, la radiologie numérique à faible dose de rayons X constitue une avancée importante. Les mammographies réalisées avec des détecteurs G-ray amélioreront les diagnostics, le confort et la sécurité des patients grâce à l’acquisition plus rapide des images ainsi qu’à leur haute qualité, tout en réduisant au minimum la durée d’exposition des patients et professionnels de la santé aux rayons X, explique la jeune pousse dans un communiqué.

Selon les prévisions, le marché mondial des systèmes de mammographie devrait générer des revenus de 3,4 milliards d’USD d’ici à 2027 et avoir un taux de croissance annuel moyen de 7,2 % entre 2019 et 2027. 

De prometteuses perspectives

Cette première vente pour G-ray, qui emploie une dizaine de collaborateurs sur le site d’Innoparc à Neuchâtel, permet ainsi à la société de générer ses premiers revenus. Outre Hamamatsu Photonics K.K, plusieurs leaders mondiaux du secteur ont déjà confirmé leur intérêt pour acquérir des détecteurs dans un futur proche.

Fondée en 2015 à Neuchâtel, G-ray Switzerland SA a déposé plusieurs brevets révolutionnaires dans les domaines de l’imagerie radiographique et des nouvelles techniques d’assemblage de semi-conducteurs. En pleine expansion, la société a développé des compétences essentielles en matière de détecteurs monolithiques avec des CMOS intégrés à haute résolution.






 
 

AGEFI




...