La BC de Bâle crée une start-up pour développer le numérique

mardi, 25.09.2018

La start-up indépendante, détenue à 100% par la BKB, fonctionnera comme laboratoire pour l'innovation chargé de développer de nouveaux modèles d'affaires numériques afin de mieux projeter la banque vers l'avenir.

BKB veut "renforcer la force d'innovation" et la transformation digitale de la banque.(keystone)

La Banque cantonale de Bâle (BKB) annonce mardi la création d'une filiale dédiée au numérique. Il s'agit d'une start-up indépendante, détenue à 100% par la BKB, qui fonctionnera comme laboratoire pour l'innovation chargé de développer de nouveaux modèles d'affaires numériques.

Le but est de "renforcer la force d'innovation" et la transformation digitale de la BKB et de sa filiale Bank Cler, relève le communiqué. Cela doit déboucher sur de nouvelles prestations pour la clientèle, avec un financement de départ assuré par la BKB.

Ce "laboratoire de l'innovation" sera basé à Bâle, de manière à profiter de la proximité de la banque. "De manière consciente, nous créons un nouveau pôle face aux sites d'innovation établis à Zurich et Zoug", note l'établissement bâlois.

La start-up sera indépendante de la BKB sur le plan opérationnel et organisationnel et établira ses quartiers hors des murs de la banque. Un directeur général ainsi qu'une douzaine de collaborateurs sont "actuellement recherchés". Ces derniers, note la BKB, devront avoir un profil interdisciplinaire.

Ces personnes auront pour mission de trouver des solutions innovantes et courageuses "à potentiel disruptif", en vue desquelles elles disposeront de la marge de manoeuvre nécessaire.

Deux représentants de la direction de la BKB formeront le conseil d'administration de la filiale, de manière à garantir les intérêts de la société mère. Il s'agit de Mariateresa Vacalli et de Michael Eisenrauch.(awp)






 
 

AGEFI



...