Début de séance équilibré attendu à la Bourse Zurich

jeudi, 23.07.2020

La stabilité devrait marquer l’ouverture de la Bourse suisse ce jeudi.

Roche (-1,5%) n'a pas échappé aux effets secondaires de la pandémie de coronavirus au deuxième trimestre. Les deux autres poids lourds Nestlé (+0,2%) et Novartis (+0,3%) avançaient plus vite que la moyenne. (Keystone)

La Bourse suisse devrait entamer la séance de jeudi autour de l'équilibre, après la clôture dans le rouge des deux derniers jours. Les investisseurs semblaient miser sur la retenue en raison des tensions entre les Etats-Unis et la Chine et l'augmentation des cas de coronavirus outre-Atlantique. La publication des résultats semestriels notamment de Roche animera également la place financière zurichoise.

La Bourse de New York a clôturé mercredi en hausse, portée entre autres par les nouvelles sur les avancées dans la recherche d'un vaccin et le financement du gouvernement Trump dans ce domaine. Les marchés pourraient être soutenus aujourd'hui par les chiffres sur les demandes hebdomadaires d'allocations chômage aux Etats-Unis, relève l'analyste Michael Hewson de CMC Markets.

A 08h20, le SMI grignotait 0,02% à 10.441,51 points, selon les indications avant-Bourse de Julius Baer. A l'exception de Roche et Swiss Re, les autres valeurs vedettes pointaient dans le vert.

Roche (-1,5%) n'a pas échappé aux effets secondaires de la pandémie de coronavirus au deuxième trimestre. Le laboratoire rhénan accuse sur les deux premiers partiels une contraction de 4% de son chiffre d'affaires à 29,28 milliards de francs, mais assure remonter la pente depuis juin.

Les deux autres poids lourds Nestlé (+0,2%) et Novartis (+0,3%) avançaient plus vite que la moyenne.

Le réassureur Swiss Re (-1,5%) est touché de plein fouet par les répercussions économiques de la pandémie de coronavirus. Le groupe zurichois s'attend à sombrer dans les chiffres rouges au premier semestre, en raison des coûts et provisions effectuées dans le contexte de la crise du Covid-19.

Sika (+1,8%) affichait la meilleure performance. Le fabricant de spécialités chimiques pour la construction et l'industrie a vu ses résultats reculer au premier semestre, parvenant néanmoins à dépasser les attentes du marché.

Au niveau du marché élargi, plusieurs entreprises ont publié leurs résultats semestriels. Les fermetures de magasins causées par le coronavirus ont fait chuter les recettes que Cembra Money Bank (+0,8%) tire de son activité avec les cartes de crédit. Le spécialiste du crédit à la consommation a cependant pu compter sur les acquisitions pour doper ses revenus au premier semestre.

Le groupe pharmaceutique Idorsia (+2,8%) a réduit sa perte nette à moins de 200 millions de francs au premier semestre. Dans un communiqué, le laboratoire d'Allschwil met en avant à la fois l'augmentation des recettes et la réduction des charges d'exploitation. (AWP)

 

 






 
 

AGEFI



...