Ceva Logistics peine à convaincre les investisseurs avec sa cotation SIX

vendredi, 04.05.2018

La société zougoise abandonnait près de 15% à 25,70 francs, dans les premiers échanges, dans un volume considérable de près de 2,5 millions de titres et à contre-courant d'un SPI en hausse de 0,69%.

L'introduction de Ceva à la Bourse suisse constitue déjà la quatrième opération du genre à la Bourse suisse depuis le début de l'année.

Le logisticien Ceva Leva Logistics rencontrait vendredi des retards à l'allumage, pour le démarrage de sa cotation sur SIX Swiss Exchange. La société zougoise - déjà contrainte de fixer son prix d'émission au seuil d'un couloir initiale de 27,50 à 52,20 francs - abandonnait près de 15% à 25,70 francs, dans les premiers échanges, dans un volume considérable de près de 2,5 millions de titres et à contre-courant d'un SPI en hausse de 0,69%.

Aux quelque 30 millions de titres nouvellement inscrits sur la place zurichoise, d'une valeur nominale de dix centimes chacun, pourront encore s'ajouter 2,5 millions de nominatives sous la forme d'une option de surallocation.

Le transporteur maritime français CMA-CGM s'était engagé à injecter 379 millions de francs dans Ceva via des emprunts obligatoirement convertibles, susceptible de lui conférer une participation de 24,99%.

La première et principale tranche devait rapporter au groupe un produit d'émission brut de l'ordre de 821 millions, en plus des 379 millions promis par CMA-CGM.

L'option de surallocation devait permettre à Ceva d'engranger encore quelque 70 millions et d'atteindre ainsi une capitalisation boursière de l'ordre de 1,6 milliard, dont à peu près 60% de flottant.

L'introduction de Ceva à la Bourse suisse constitue déjà la quatrième opération du genre à la Bourse suisse depuis le début de l'année. Le producteur de matériels chirurgical Medartis, le fabricant de capteurs Sensirion et le réseau social sélectif Asmallworld ont sauté le pas en mars.(awp)






 
 

Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01




...