Newron creuse ses pertes au 1er semestre

jeudi, 15.09.2016

La société pharmaceutique Newron a bouclé le 1er semestre 2016 sur une perte nette de 8,8 millions d'euros, contre encore 6,9 millions un an plus tôt.

Les recettes issues de brevets et de participations ont plus que doublé, frôlant les 3,9 millions d'euros.

La société pharmaceutique Newron a bouclé le 1er semestre 2016 sur une perte nette de 8,8 millions d'euros, contre encore 6,9 millions un an plus tôt. Dans un communiqué diffusé jeudi, le laboratoire italien coté à la Bourse SIX explique cette contreperformance essentiellement par l'explosion des coûts de recherche et développement (R&D), qui ont augmenté d'environ 75% pour atteindre 8,2 millions d'euros.

Les recettes issues de brevets et de participations ont plus que doublé, frôlant les 3,9 millions d'euros. Les frais généraux ont enflé de près de 10% à 4,4 millions. Le reflux de capitaux lié aux activités opérationnelles s'est inscrit à 8,9 millions d'euros, ramenant les liquidités et autres instruments financiers à court terme à 34,9 millions d'euros, contre 40,9 millions à la clôture de l'exercice 2015.

"Les liquidités disponibles suffiront à mener Newron pour une bonne partie de l'exercice 2017, au-delà d'étapes de création de valeur importantes", a déclaré le directeur général (CEO) de Newron, Stefan Weber, cité dans le communiqué.

La direction a également confirmé ses objectifs pour l'ensemble de l'exercice. Ainsi l'entreprise table sur une hausse de ses produits, grâce à l'augmentation de ses participations aux revenus générés par les ventes de Xadago sur divers marchés européens, des nouveaux paiements d'étape ainsi que d'éventuelles recettes supplémentaires de la part de Zambon pour les ventes de Safinamide.

Les coûts de R&D devraient être plus élevés qu'en 2015, en raison du développement clinique pour les études d'efficacité de sarizotan et de NW-3509. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...