L’appétit immobilier d'Investis a porté ses fruits au premier semestre

jeudi, 30.08.2018

La société immobilière valaisanne Investis a bouclé le premier semestre sur une bonne croissance, alimentée notamment par les acquisitions réalisées récemment. Apuré des revalorisations, le bénéfice net progresse de moitié.

"Investis est à la pointe des développements de l'ère numérique", se réjouit Stéphane Bonvin, fondateur et directeur général.

Le groupe immobilier a procédé au cours du premier semestre à différentes prises de participations dans des sociétés technologiques immobilières, des "proptech" (property technologies). Des acquisitions qui ont permis un premier semestre en hausse. La direction confirme les objectifs à moyen terme.

Les recettes totales ont gonflé de 4,6% sur un an à 97,9 millions de francs, indique jeudi la société basée à Crans. Les revenus locatifs se sont inscrits à 21,7 millions, ce qui représente une progression de 1,1%. Cette hausse est imputable à l'acquisition de deux immeubles à Genève.

Le taux de vacance a été nettement amélioré, de 1,0 point de pourcentage sur six mois à 2,5%. A fin juin, le portefeuille de propriétés affichait une valeur de 1,29 milliard de francs, en hausse de 15%.

Les différentes activités du groupe ont toutes connu une hausse des recettes. La division Facility Services a pâti au niveau de la rentabilité des coûts d'intégration et de changement de marque des services de conciergerie, après des acquisitions. Cette activité est désormais déployée sous le nom Hauswartprofis en Suisse alémanique et Conciergepro du côté romand.

Au niveau du groupe, le résultat brut d'exploitation (Ebitda) avant revalorisation s'est envolé de près de 12% en rythme annuel à 19,6 millions de francs. Apuré des effets de revalorisations, le bénéfice a pris l'ascenseur (+49%) à 19,7 millions.

Ere numérique

Le bénéfice net a reculé d'un cinquième à 21,7 millions, dépassant toutefois largement les prévisions du consensus AWP. Les revenus locatifs sont dans la cible, tandis que l'Ebitda hors revalorisation déçoit les attentes.

Le groupe a procédé au cours du premier semestre à différentes prises de participations dans des sociétés technologiques immobilières, des "proptech" (property technologies). "Investis ne tient pas seulement le bon cap au niveau opérationnel, mais est aussi à la pointe des développements de l'ère numérique", se réjouit Stéphane Bonvin, fondateur et directeur général, cité dans le communiqué.

La situation financière demeure bonne, détaille le communiqué, malgré un recul des fonds propres et une augmentation de l'endettement. Investis conserve néanmoins sa capacité de réaliser des transactions à court terme.

La direction table pour le deuxième semestre 2018 sur une nouvelle hausse du chiffre d'affaires et du bénéfice net sans effet de valorisation, précise le communiqué. L'objectif de revenus locatifs de 50 millions pour la division Properties sera réalisée d'ici la fin de 2018.

Le groupe confirme ses autres objectifs à moyen terme (2019) soit une marge opérationnelle brute (Ebitda) se rapprochant de 10% pour Real Estate Services.(awp)






 
 

AGEFI



...