PSP voit ses revenus dopés par l'acquisition Edmond de Rothschild

mardi, 13.11.2018

La société immobilière PSP a une nouvelle fois profité de l'effet positif du rachat d'immeubles à Edmond de Rothschild pour gonfler ses revenus des immeubles sur neuf mois.

PSP profite d'une base de comparaison favorable après l'intégration en février de bâtiments autrefois appartenant à Edmond de Rothschild à Genève, Lausanne, Fribourg et Lugano.(keystone)

Malgré un gonflement des revenus des immeubles sur neuf mois, le groupe immobilier PSP voit en revanche ses résultats reculer, une baisse attendue par la direction et les analystes.

De janvier à septembre, les revenus des immeubles se sont enrobés de 2,3% sur un an à 208,9 millions de francs, indique mardi le groupe zougois.

Depuis le début de l'année, PSP profite d'une base de comparaison favorable après l'intégration en février de bâtiments autrefois appartenant au groupe bancaire genevois Edmond de Rothschild à Genève, Lausanne, Fribourg et Lugano.

Le résultat brut d'exploitation (Ebitda) avant revalorisations s'est fixé à 184,6 millions de francs, raboté de 1,3%. Ces deux indicateurs sont plus ou moins dans la cible des prévisions du consensus AWP.

Le bénéfice net avant revalorisations s'est contracté de 2,2% à 134,8 millions de francs, précise le communiqué.

Le taux de vacance a été amélioré de 0,7 point de pourcentage à 6,1%. La valeur du portefeuille immobilier était de 7,38 milliards au 31 septembre, contre 7,05 milliards à fin 2017.

Pour l'année 2018, le groupe a revu ses ambitions légèrement à la hausse. L'Ebitda est toujours attendu à 240 millions de francs. Le taux de vacance devrait atteindre désormais 5%, contre 6% auparavant.(awp)






 
 

AGEFI



...