La Société Générale Private Banking Suisse veut biffer 80 emplois

jeudi, 13.10.2016

La Société Générale Private Banking Suisse envisage de supprimer 80 emplois sur ses trois sites de Genève, Lausanne et Zurich.

L'établissement a, par ailleurs, décidé de transférer ses activités de Lausanne à Genève, au sein de son nouveau siège en Suisse, à la rue du Rhône.

La Société Générale Private Banking (Suisse) prévoit de couper dans ses effectifs. L'entité helvétique de gestion de fortune du groupe bancaire français envisage de supprimer 80 emplois sur ses trois sites de Genève, Lausanne et Zurich.

"La banque vient d'ouvrir une période de consultation", a-t-elle indiqué jeudi dans une prise de position, confirmant une information de la chaîne de télévision valdo-fribourgeoise La Télé.

Par cette mesure, la société compte optimiser son modèle opérationnel, dans un environnement en rapide mutation. "En outre, les évolutions économiques et réglementaires se traduisent par une hausse des coûts", souligne l'institut bancaire.

L'établissement a, par ailleurs, décidé de transférer ses activités de Lausanne à Genève, au sein de son nouveau siège en Suisse, à la rue du Rhône. "Ce projet vise à permettre à la banque privée d'accroître son agilité opérationnelle et sa dynamique commerciale, tout en renforçant sa qualité de service auprès de ses clients", ajoute le groupe.

La société compte ainsi étendre sa présence et son développement sur sol helvétique, depuis Genève et Zurich. Pour elle, la Suisse reste un pays clé. Fin 2015, l'ensemble des avoirs gérés sur territoire helvétique pour des investisseurs privés représentaient un peu moins de 20 milliards de francs.

Dans le cadre de ses activités de banque privée, l'entreprise emploie environ 420 collaborateurs sur sol helvétique. Présente en Suisse depuis 1897, elle a lancé ses activités de banque privée en 1998, suite à l'acquisition de Ruegg Bank. La Société Générale Private Banking (Suisse) est, quant à elle, issue de la fusion de SG Ruegg Banque et de la Compagnie Bancaire Genève en 2003.

La société parisienne a, quant à elle, été créée en 1864. Elle a réalisé au deuxième trimestre des résultats en croissance. Son bénéfice net a augmenté de 8,1% à 1,5 milliard d'euros (1,62 milliard de francs au cours actuel). - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 


...