EY Suisse a connu en 2015/16 une croissance de 8,7% du chiffre d'affaires

vendredi, 25.11.2016

La société de conseil Ernst & Young (EY) Suisse a dégagé lors de l'exercice 2015/16, clos au 30 juin, un chiffre d'affaires de 661,2 millions de francs, en hausse de 8,7% sur un an.

Les prestations de conseil et l'activité d'audit ont soutenu cette croissance.

La société de conseil Ernst & Young (EY) Suisse a dégagé lors de l'exercice 2015/16, clos au 30 juin, un chiffre d'affaires de 661,2 millions de francs, en hausse de 8,7% sur un an. Les prestations de conseil et l'activité d'audit ont soutenu cette croissance, indique EY vendredi. Aucune prévision n'est fournie pour l'année comptable en cours.

En 2015/16, le rythme de croissance s'est encore accéléré par rapport à l'exercice précédent, analyse dans une communiqué la filiale helvétique du géant américain. Le produit net des activités de services a pris 4,2% à 514,3 mio CHF.

Les prestations de conseil enregistrent la progression la plus importante, soit à +21,7% à 210,8 mio CHF. La performance est imputable à l'unité dédiée aux services financiers, qui a généré 46% des recettes totales.

EY Suisse a passablement soutenu des sociétés désireuses de bien négocier le virage numérique. "La digitalisation a déclenché un processus de transformation fondamental qui touche aujourd'hui tous les secteurs", explique Marcel Stalder, directeur général depuis juillet.

L'activité d'audit a également connu une évolution favorable, toutefois similaire à celle de l'année précédente. Le chiffre d'affaires brut dans ce domaine a enflé de 1,8% à 265,9 mio CHF. Les nouvelles réglementations de l'Union européenne concernant la rotation obligatoire des sociétés d'audit vont conduire, en Suisse également, à une recrudescence des appels d'offres, souligne le communiqué.

La croissance s'est révélée plus forte pour le conseil fiscal et juridique, dont le produit a atteint 184,4 mio CHF (+6,1%).

A fin juin 2016, EY Suisse employait 2627 personnes originaires de 61 pays. Le nombre de postes a plein temps s'est étoffé de 7,1% lors de la période sous revue.

Par ailleurs, la société de conseil proposera dès l'année prochaine le paiement de ses factures par bitcoin. Dans un communiqué distinct, elle annonce également la mise à disposition dans ses locaux zurichois d'un distributeur automatique pour cette cryptomonnaie.

Cette machine peut être utilisée par le personnel d'EY et le grand public pour changer des francs en bitcoins et inversement. Le distributeur automatique est accessible au public en semaine et permettra de charger des montants en bitcoins à partir d'un smartphone. La limite est fixée à 5000 francs par jour. La société Bity, basée à Neuchâtel, en est l'opérateur. - (awp)


 

 
 



Agrandir page UNE

agefi_1970-01-01_jeu_01
 

...