Mikron restructure ses activités

mercredi, 20.05.2020

La société biennoise Mikron va supprimer plusieurs dizaines d'emplois et fermer son site de production de Berlin.

Mikron précise que les mesures de restructuration ne concernent pas la production d'outils, ni à Agno, ni à Rottweil. (Keystone)

Confronté à une faible demande dans l'industrie automobile, Mikron lance un vaste programme de restructuration. Plusieurs dizaines d'emplois seront supprimés, le site de production de Berlin sera pour sa part abandonné, a indiqué mercredi la société biennoise. Une perte opérationnelle est escomptée en 2020.

La réduction des capacités intervient alors que la demande s'est encore affaiblie dans l'industrie automobile en raison de la pandémie de coronavirus, précise le communiqué. L'objectif est de consolider les activités sur un site de production mettre l'accent sur les systèmes d'automation pour les industries pharmaceutiques et médicales.

Sur le site de production de machines d'Agno, le nombre d'emplois en équivalent plein temps passera de 340 à 280, ce qui entraînera 47 licenciements et la réduction des heures de travail pour 57 employés. Lorsque le processus sera terminé, les deux sites d'Agno compteront 420 postes en équivalent plein temps.

Sur le site de Rottweil en Allemagne, qui est dédié à l'assemblage de machines, les effectifs passeront de 150 à 100 postes équivalents plein temps. En outre, l'usine de Berlin, qui emploie 70 personnes et sert l'industrie automobile uniquement, sera abandonnée.

Mikron précise toutefois que les mesures de restructuration ne concernent pas la production d'outils, ni à Agno, ni à Rottweil.

Mikron s'attend à des coûts de restructuration et ajustements de valeur de 15 millions de francs environ, qui pèseront sur les résultats du premier semestre et auront un impact sur l'ensemble de l'exercice. Ils conduiront à un "résultat négatif significatif" au niveau opérationnel en 2020.

En 2019, Mikron a enregistré un bénéfice net de 8,8 millions, en baisse de 28% par rapport à l'année précédente, malgré un chiffre d'affaires en hausse. (awp)






 
 

AGEFI



...