Une start-up vaudoise veut uberiser les réservations des blocs opératoires

Mercredi, 18 juillet 2018 // Matteo Ianni

La start-up resot.care va lancer une plateforme de mise en relation entre les différents intervenants professionnels du domaine médical. L’objectif est de simplifier les réservations d’interventions chirurgicales ambulatoires, stationnaires et privées. Une innovation de taille dans le milieu hospitalier.

La question des délais d’attente pour les interventions chirurgicales non urgentes soulève des controverses et s’avère parfois déroutante.  Aujourd'hui, des personnes souffrantes sont obligées d'attendre plusieurs mois pour une opération. Comment en est-on arrivé à un tel engorgement? Les...

SGS est en ligne avec son plan stratégique 2020

Mercredi, 18 juillet 2018 // Elsa Floret

Pour ses acquisitions le leader mondial de l’inspection - dont les résultats semestriels sont en hausse - met le focus sur l’Asie du Nord-Est et l’Amérique du Nord.

Lors de la présentation de ses résultats semi-annuels devant les médias mercredi depuis son quartier général genevois, la SGS renouvelle ses perspectives 2018, ainsi que ses objectifs stratégiques de croissance 2020. Les résultats sont en hausse. En ce qui concerne l’accélération du programme d’acquisitions du leader...

Temenos poursuit sa croissance tous azimuts au 2e trimestre

Mercredi, 18 juillet 2018

Le chiffre d'affaires de Temenos s'est élevé à 204 millions de dollars, en hausse de 17% sur un an.

Temenos a annoncé mercredi des résultats extrêmement solides au 2e trimestre. Aussi bien le chiffre d'affaires que le résultat opérationnel (Ebit) et les recettes tirées des licences sont en nette hausse et bien supérieurs aux attentes des analystes. Le chiffre d'affaires du développeur genevois de logiciels bancaires s'est...

Développement inégal du marché du logement selon l'OFL

vendredi, 06.07.2018

La situation du marché du logement s'est détendue du côté des locations, mais la demande n'a pas pu être satisfaite sur le marché de la propriété et elle reste durablement tendue dans certaines régions.

Le recul de l'immigration a contribué à la détente du marché locatif.(keystone)

La Suisse disposait toujours de suffisamment de logement en 2017. Mais l'écart entre les marchés de la location et de la propriété se creuse, conclut vendredi l'Office fédéral du logement (OFL) en publiant l'étude annuelle sur les effets de la libre circulation des personnes sur le marché du logement.

Comme les années précédentes, la croissance de l'offre a dépassé celle des ménages. Mais le nombre de ces derniers n'a progressé que de 0,7%, soit deux fois moins qu'en 2016. Le tassement résulte uniquement des ménages étrangers qui ont vu leur taux de croissance réduit de 2,5% à 1,1%.

Le recul de l'immigration a contribué à la détente du marché locatif. Grâce au point fort des dernières années sur la construction de logements locatifs, il y a même eu une surabondance marquée de l'offre en 2017 sur le segment supérieur de prix des locations.

Sur le marché de la propriété, tributaire d'abord de la demande des ménages suisse, l'offre n'a pas réussi à satisfaire la demande. Selon l'office fédéral, une partie des locataires préféreraient être propriétaires.

Tensions sur le plateau

La situation globale reste durablement tendue avant tout en Suisse centrale et dans la région de Zurich malgré une légère détente. Elle l'est nouvellement aussi sur le Plateau avec une pénurie de logement dans la région de Berne.

Dans la région lémanique, la situation dans les segments inférieurs de location et de prix reste tendue. Sur le marché de la propriété, l'offre ne suit toujours pas la demande, ce qui a légèrement poussé les prix vers le haut. La zone la plus en pénurie reste le Gros-de-Vaud qui sert de tampon pour les centres au bord du lac Léman.

L'étude est réalisée chaque année par la Haute école zurichoise en sciences appliquées (ZHAW) en collaboration avec la société Meta-Sys.(awp)






 
 

AGEFI


 

 



...