La simplicité est dans l’univers!

mercredi, 26.02.2020

Céline Renaud*

Céline Renaud

Il est 23 heures, par une nuit étoilée d’un soir d’été, je me trouve au centre d’observation d’astronomie Astroval dans la vallée de Joux. Et la première observation de la soirée est celle de Saturne. L’image de cette sphère blanche, lumineuse, entourée de ses cercles me touche en plein cœur et j’en ai l’âme émue. J’avais bien sûr déjà vu auparavant des illustrations de cette planète si particulière avec ses anneaux. Mais là, c’est la vraie que j’observe, en direct! Enfin, avec un léger décalage! C’est tellement beau que cette image m’émeut aux larmes et m’accompagne depuis lors car c’est une expérience hautement spirituelle.

En fonction de la saison, nous pouvons voir cette planète et certaines autres de notre système solaire à l’œil nu. Et ce qu’il y a d’étonnant, c’est qu’elles sont toujours positionnées dans le ciel sur la trajectoire du soleil. Si les planètes tournent sur elles-mêmes et autour du soleil ou de leur étoile respective sur un axe de cercle plutôt de forme elliptique, notre système solaire et les autres d’ailleurs tout comme les galaxies, sont plats. La forme du disque est naturelle. Cela demanderait «trop d’efforts» de sortir de cette planéité ou de cette forme. Cette idée d’horizontalité et de facilité est donc dans la nature, ou mieux dit dans l’univers! D’ailleurs quand nous pensons à cette petite et belle bille bleue qu’est la Terre perdue dans cet océan d’étoiles et de planètes, cela nous démontre l’importance de la préserver!

Il en va de même pour nos systèmes économiques, bancaires, sociaux et dans la nature. Nous vivons des périodes un peu chaotiques car nous observons là, sous nos yeux, un changement fondamental de fonctionnement. Et ce bouleversement avec l’arrivée de la digitalisation n’est qu’un des multiples aspects complexes de cette transformation. Cette idée d’horizontalité, de simplicité et de facilité me fascine aussi dans l’imagination de nos systèmes futurs. Et c’est déjà de cela qu’il s’agit. L’horizontalité dans nos échanges et dans les organisations, c’est qui est en train de se mettre en place. Et c’est aussi à quoi aspirent les nouvelles générations. Des échanges de partage de savoirs et d’intelligence.

Et c’est la même chose dans notre petite PME. À la création de l’entreprise JMC Lutherie, j’imaginais que le succès était de créer beaucoup d’emplois, tous sous un et même toit car le métier de luthier du 21e siècle requiert beaucoup de connaissances actuellement réparties sur une cinquantaine de métiers. Cependant, très vite, en raison des turbulences économiques notamment, nous nous sommes résous à avoir une structure petite, simple et légère avec une centaine de partenaires très spécialisés sur qui se reposer.

Imaginer des échanges facilités entre pays et des entreprises plus petites mais en lien, c’est exactement comme cela que je vois ce futur. Le tout dans un équilibre dynamique, en mouvement. À chacun sa place comme les pièces d’un puzzle. Et d’avoir comme objectif la simplicité et la joie.

Avoir réussi notre vie ne se mesurera qu’à la fin. D’ailleurs il est vital de changer de formulation comme le souligne Marc Halévy: «Le but n’est pas de réussir dans la vie, mais de réussir sa vie!» C’est la base du changement de paradigme que nous vivons. Vivre cette danse rotative à plat dans notre vie... et dans notre système solaire!

* Entrepreneure et conférencière






 
 

AGEFI



...